•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Rencontre avec l'auteur Joël Bégin, gagnant du prix Robert-Cliche

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 4 mai 2022

Rencontre avec l'auteur Joël Bégin, gagnant du prix Robert-Cliche

Un auteur trifluvien remporte le prix Robert-Cliche

Photo portrait de Joël Bégin
L'auteur Joël Bégin, gagnant du prix Robert-Cliche pour son roman PlessisPHOTO : Julie Marois
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 4 mai 2022

De son propre aveu, Joël Bégin flotte sur un nuage. Seuls quelques amis proches savaient que ce professeur de philosophie au Cégep de Trois-Rivières était aussi auteur. Aujourd'hui, le prix Robert-Cliche qu'il vient d'obtenir propulse l'écrivain et son premier roman, Plessis, sur toutes les tribunes au Québec.

Plessis réfère à Maurice Duplessis, la trame de fond de l'histoire qui se passe en 1959, au moment de la mort du premier ministre à Schefferville. Un policier trifluvien est appelé à enquêter sur les circonstances. Plessis, c’est aussi une haie obtenue par l’entrelacement de végétaux, une belle image pour illustrer la forme du roman, selon son auteur.

Choisi par un jury à l’aveugle, Plessis navigue volontairement entre la réalité et la fiction.  J’ai utilisé beaucoup de vrais personnages, de villes, de dates et d’événements dans mon histoire, mais c’est un roman. Ce n’est pas une biographie ni un roman biographique, c’est un produit d’invention , mentionnait Joël Bégin en entrevue à Toujours le matin.

« Il faudra que le lecteur fasse l’effort de rechercher ce qui est vrai ou tout simplement se laisser transporter par le récit. »

— Une citation de  Joël Bégin, auteur de Plessis

C’est pour se réapproprier sa ville que le Trifluvien d’adoption a choisi d’écrire.  Je me suis installé à Trois-Rivières après six ans passés à Québec. Je n’avais pas d’emploi et je me promenais beaucoup au centre-ville. Je me suis mis à lire les histoires sur les monuments et à m’imaginer une histoire , relate le Louisevillois d’origine.

Le prix Robert-Cliche est une tribune de premier choix pour faire valoir ce roman dont l’aboutissement était plus qu’incertain.  Je ne pensais pas avoir le souffle pour me rendre jusque-là , avouait-il.  Je me concentrais surtout sur les formes courtes. Ce projet a pris des formes diverses et s’est transformé en roman par la suite. 

Plessis est publié chez VLB éditeur et est actuellement en librairie.