•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Feux d'artifice  :  Dominic Fugère réagit à la position de la Ville

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 4 mai 2022

Feux d'artifice  :  Dominic Fugère réagit à la position de la Ville

« Ça commence à être lourd », dit Dominic Fugère

Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières
Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-RivièresPHOTO : Radio-Canada
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 4 mai 2022

Une forme d'exaspération gagne le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R), Dominic Fugère, et l'équipe de l'événement. En entrevue à Toujours le matin, le dg commentait la volonté du conseil municipal de ne plus soutenir financièrement les feux d'artifice présentés traditionnellement par le GP3R. « Nous n'avons droit à aucune présomption de bienveillance sur toutes nos actions », résumait M. Fugère.

 Ça commence à être lourd pour notre équipe, nos bénévoles et ceux qui viennent nous visiter. Chaque fois qu’on fait une manoeuvre, on n’a aucune présomption de bienveillance. On essaie de faire les choses dans le bon sens et de s’améliorer, mais on présume toujours du contraire quand ça nous concerne , mentionnait Dominic Fugère.

La réaction du grand manitou du Grand Prix de Trois-Rivièressuivait les discussions de mardi soir au conseil municipal où la subvention de 70 000 $ a été reconduite, mais avec un avertissement de plusieurs élus qui soutenaient ne pas avoir l’intention de poursuivre cette dépense, notamment pour des raisons environnementales.

À cet égard, le dg du Grand Prix de Trois-Rivières espère que cette politique s’appliquera aussi aux événements qui proposent aussi des feux d’artifice, comme certaines fêtes de quartier, citait-il en exemple.  On a parlé de transposer les mêmes feux d’artifice en juillet pour la fête de Trois-Rivières ou en janvier. Ce sera aussi polluant. Il faudra avoir de la cohérence et interdire tous les feux d’artifice , prévenait M. Fugère.

Pour ce qui est de l’édition 2022 de l’événement, les feux d’artifice auront lieu et Dominic Fugère en est très heureux.  Nous, on est toujours très contents de faire notre feu qui donne la chance aux Trifluviens de célébrer tout le monde ensemble. Pour le reste, on va les prendre un à la fois , affirmait-il.