•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Engorgement des ambulances  :  la réponse des services préhospitaliers

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 27 avril 2022

Engorgement des ambulances  :  la réponse des services préhospitaliers

Un médecin explique ce qui se passe à l'urgence de Trois-Rivières

Des civières alignées à l'urgence.
L'attente sur civières peut être longue à l'hôpital de Trois-Rivières.PHOTO : Radio-Canada
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 27 avril 2022

Pourquoi les ambulances attendent-elles pendant des heures avant la prise en charge de patients à l'urgence de l'hôpital de Trois-Rivières? Manque-t-il d'ambulances sur le territoire comme le laissent entendre les ambulanciers?

En entrevue à Toujours le matin, le docteur François Parent, urgentologue et directeur médical régional des services préhospitaliers d'urgence, a accepté de livrer sa vision des problèmes qui font la manchette depuis quelques mois déjà.

L’attente avant la prise en charge est une situation déplorable, selon le Dr Parent, et elle découle d’un engorgement général de l’hôpital. Selon lui, des dizaines de lits d’hospitalisation sont occupés par une clientèle dont l’épisode de soins est terminé, mais pour laquelle les ressources intermédiaires d'hébergement manquent. Les conséquences sur l’urgence sont immédiates, soutient le médecin.

Quant aux solutions proposées par les ambulanciers, le Dr Parent dit être ouvert et à l’écoute, mais il considère que le cadre réglementaire qui régit le travail des paramédicaux complique les initiatives.

Une vision que ne partage pas Richard Fournier, vice-président du syndicat des ambulanciers de la Coopérative ambulancière de la Mauricie qui était aussi en entrevue à Toujours le matin.