•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La fermeture de la piscine de l'UQTR entraine une pénurie de sauveteurs

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du lundi 24 mai 2021

La fermeture de la piscine de l'UQTR entraine une pénurie de sauveteurs

Pénurie de sauveteurs : la Mauricie parmi les régions plus touchées

Sauveteur sur une chaise qui regarde des enfants.
Des municipalités de la Mauricie ont dû mal à recruter des sauveteurs.PHOTO : Radio-Canada
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 24 mai 2021

Il y a une pénurie de sauveteurs cette année et la Société de sauvetage du Québec prévient que la Mauricie est une des régions les plus touchées. La fermeture, depuis trois ans, de la piscine de l'Université du Québec à Trois-Rivières est montrée du doigt pour expliquer cette pénurie.

La fermeture de la piscine, c’est ce qui fait qu’on ne donne pas les cours Nager pour survivre, avec les enfants du primaire, et les cours de sauveteurs, mentionnait le directeur général de la Société de sauvetage du Québec, Raynald Hawkins, en entrevue à Toujours le matin.

Il manque 3000 sauveteurs en tout au Québec, principalement en raison de la baisse d'inscriptions ou des retards à la formation pour la médaille de bronze, nécessaire pour être surveillant de baignade.

Selon M. Hawkins, la Mauricie en aura pour deux étés avant de retrouver un nombre de sauveteurs qui répondra aux besoins.

Formation parascolaire

Entre-temps, la Société de sauvetage du Québec tente de mettre au point d’autres moyens pour former des sauveteurs. Des discussions se déroulent avec les centres de services scolaires pour offrir les cours en parascolaire et gratuitement.