•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du vendredi 30 avril 2021

Dr Frédéric Picotte et la vaccination de masse

Le Dr Frédéric Picotte espère que les adolescents seront vaccinés avant la rentrée scolaire

Publié le 30 avril 2021
Un enfant sur le point de recevoir une dose d'un vaccin.
Un enfant sur le point de recevoir une dose d'un vaccin.PHOTO : getty images/istockphoto

L'annonce, jeudi, de l'ouverture de la vaccination à toute la population réjouit le Dr Frédéric Picotte. « Je me sens comme la dernière semaine d'école où on faisait le ménage de notre bureau et que les vacances s'en venaient », raconte le médecin de l'urgence de Shawinigan.

Le vaccin est en ce moment recommandé pour les personnes de plus de 16 ans au Canada. Le Dr Picotte souligne qu’une étude parue au début du mois aux États-Unis démontre que le vaccin est efficace à 100 % chez les jeunes de 12 à 15 ans. Mon espoir, c’est qu’on arrive à vacciner les enfants de cette tranche d’âge là avant la rentrée scolaire, pour pas qu’on ait [une autre] vague liée aux écoles, affirme-t-il.

Des études de phase 3 sont également en cours pour les vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna qui incluent des enfants entre 6 mois et 12 ans.

Frédéric Picotte souhaite rassurer une fois de plus la population quant aux risques de thrombose liés au vaccin AstraZeneca. Il souligne que lorsque la transmission est importante, le risque d’avoir un caillot sanguin est 10 fois plus élevé en contractant la COVID-19 qu’en se faisant vacciner. Le vaccin va toujours être plus bénéfique que la maladie, dit le docteur.