•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mardi 30 mars 2021

Dr Picotte  :  Astrazeneca ou se baigner, c'est le même risque

Vaccin d'AstraZeneca ou se baigner, c'est le même risque, selon le docteur Picotte

Publié le 30 mars 2021
 Une infirmière remplit une seringue avec le vaccin AstraZeneca.
Une infirmière remplit une seringue avec le vaccin AstraZeneca.PHOTO : Getty Images

La 3e vague qui frappe, les variants de plus en plus présents et la recommandation de mettre en pause l'administration du vaccin d'AstraZeneca pour les moins de 55 ans assombrissent l'optimisme qui caractérise habituellement le docteur Frédéric Picotte. Il a tout de même tenu à mettre les choses en perspective, entre autres, à l'égard des craintes exprimées par plusieurs concernant le vaccin.

En entrevue à Toujours le matin, le médecin d’urgence et de famille admet que la nouvelle de Santé Canada au sujet d’AstraZeneca génère beaucoup de questionnements.

 Le vaccin n’est pas plus dangereux. On se montre juste plus prudent pour les 55 ans et moins, le temps de recueillir toutes les données et de clarifier le risque. Mais on parle ici de 25 personnes à travers le monde chez qui la formation d’un caillot est soupçonnée. Ce sont très peu de cas. C’est très atypique , insiste-t-il.

Le docteur Picotte a sorti sa calculatrice pour donner des comparaisons quant au risque présumé du vaccin d'AstraZeneca qui est d’un cas sur 100 000. Voici ses exemples :

  • une personne âgée a 1000 fois plus de risque de mourir de la COVID-19 que de faire un caillot à la suite du vaccin;
  • même une personne de moins de 55 ans qui recevrait ce vaccin a 50 fois plus de risque de mourir de la COVID-19 que de faire une thrombose au vaccin;
  • chaque fois qu’on fait une baignade, on a une chance sur 100 000 de mourir;
  • chaque fois qu’on fait 100 kilomètres de moto, on a une chance sur 100 000 de mourir.

 Quand on prend l’avion, on a une chance sur 300 de faire un caillot! Pourtant, on prend l’avion et on ne pense pas au risque , illustre le docteur Picotte.

Le médecin espère que la population continuera de se faire vacciner. Pour lui, le vaccin et la poursuite du respect des mesures sanitaires en vigueur sont encore les meilleurs moyens pour sortir de cette situation.  J’ai hâte de passer à autre chose , conclut-il.