•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mardi 2 mars 2021

Face à la crise, réaction d'une psychiatre-légiste :  Marie-Frédérique Allard

La nécessaire collaboration entre policiers et professionnels de la santé mentale

Publié le 3 mars 2021
PHOTO : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Une voix de plus s'élève dans la région pour demander à la Sûreté du Québec (SQ) d'implanter des brigades mixtes ou tout autre système permettant de mieux outiller les policiers pour répondre à des appels de santé mentale.

Le documentaire Face à la crise, présenté lundi sur les ondes de Radio-Canada illustre la réalité de Shawinigan où une moyenne de trois personnes par jour consulte d'urgence un psychiatre en raison d'une crise de santé mentale.

Parmi les solutions proposées, il y a l’idée qu’un professionnel de la santé monte à bord de l'auto-patrouille, avec le policier, pour tenter de désamorcer la crise sur place et éviter un transport à l'hôpital. Montréal, Laval et Sherbrooke ont mis en place ce type de brigades mixtes.

Dre Marie-Frédérique Allard, qui est psychiatre à Shawinigan, trouve qu’il est effectivement important que les professionnels de la santé mentale et les policiers travaillent de concert. Elle affirme d’ailleurs avoir une bonne collaboration avec la SQ.

Je pense que l’ensemble des travailleurs en santé mentale est disposé [à collaborer avec les policiers], parce qu’on sait qu’ils font un travail difficile et la façon dont ils vont intervenir avec les gens peut beaucoup faciliter [notre] travail par la suite, a-t-elle déclaré en entrevue à l’émission Toujours le matin.

À lire aussi :

Face à la crise

Dre Marie-Frédérique Allard souligne que des aspirants policiers de l’École nationale de police du Québec (ENPQ), à Nicolet, sont déjà venus à l’unité médico-légale où elle travaille dans le cadre de leur formation.

La psychiatre légiste croit qu’il faut continuer à mettre sur pied ce genre d'initiatives.

L’augmentation des cas de problèmes de santé mentale] oblige notre système, les corps policiers et les systèmes de santé à se réorganiser et à se réinventer pour s’adapter à cette nouvelle réalité, observe-t-elle.

Le documentaire Face à la crise est disponible sur tou.tv (Nouvelle fenêtre).