•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Fermeture de deux RPA  :  comment se porte les résidents déménagés

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du lundi 15 février 2021

Fermeture de deux RPA  :  comment se porte les résidents déménagés

Fermeture de deux résidences : la poussière retombe lentement

La façade extérieure de la résidence en hiver, avec de la neige.
Huit personnes habitaient à la résidence Saint-Pie X, à Trois-Rivières.PHOTO : Radio-Canada
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 15 février 2021

Maintenant que les personnes âgées ont quitté les résidences Saint-Pie X et la Villa du parc, la poussière retombe lentement pour certains résidents touchés par l'évacuation ordonnée par les autorités de la santé.

En entrevue à Toujours le matin, Diane Huot soutenait que sa mère se portait bien, mais qu’elle était marquée par la fatigue générée par ce déménagement à 48 h d’avis.

Les révélations faites par le pdg du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, la semaine dernière, indiquant que ce sont des témoignages de mauvais traitements et de menaces qui ont mené à l'évacuation des résidents n’ont pas changé la vision de Mme Huot. Elle admet tout de même que sa mère semble s’ouvrir un peu plus.

« Ma mère n’a pas parlé de maltraitance physique, mais peut-être des fois par rapport au caractère imposant de la propriétaire. Il y a des bribes qui sortent maintenant. Je la laisse parler et j’écoute. »

— Une citation de  Diane Huot, fille d'une ex-résidente

 Je crois que ç'a été plus difficile ces derniers mois, notamment après l'arrivée d’une résidente qui n'était peut-être pas au bon endroit. Tout ça a laissé un climat toxique sur la résidence , relate-t-elle.

La mère de Mme Huot a trouvé une nouvelle résidence. Les contacts ont été bons avec les propriétaires et sa mère.  Sa chambre est prête. Elle est contente. Le dicton de ma mère est : la vie est belle. Pour elle, on tourne la page. Tout ça est derrière elle et terminé , résume Diane Huot.