•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du vendredi 29 janvier 2021

La Santé publique a choisi d'utliser les vaccins dans la région de Montréal

La Mauricie et le Centre-du-Québec tardent à être vaccinés

Publié le 29 janvier 2021
Un homme reçoit un vaccin.
Un homme reçoit un vaccin contre la COVID-19.PHOTO : Radio-Canada / Mélanie Picard

Le nombre de doses du vaccin de Pfizer-BioNTech attendues au pays étant moins nombreuses qu'anticipé, la Mauricie et le Centre-du-Québec devront s'armer de patience avant que leur population plus vulnérable ne soit vaccinée.

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec prévoyait recevoir 8000 doses de ce vaccin d’ici la fin de la semaine prochaine, qui tardent finalement à arriver. Quant au vaccin de la compagnie Moderna, 1800 doses de ce dernier devraient arriver à bon port dans les prochains jours.

Au micro de Toujours le matin, le président-directeur général adjoint du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, Gilles Hudon, a confié que ce premier arrivage est destiné aux 15 000 personnes vivant dans les résidences pour aînés de la région. Souvent âgés de plus de 80 ans, ces résidents risquent davantage de développer des complications s’ils contractent la COVID-19.

« On veut protéger nos aînés le plus rapidement possible et le retard de vaccins ne favorise pas la vaccination de ces personnes-là. »

—  Gilles Hudon, président-directeur général du CIUSSS MCQ

Le retard des vaccins de Pfizer-BioNTech a aussi un impact sur l’ensemble de la population, puisque plus de personnes sont vaccinées, plus grande est l’immunité collective, ce qui limite la propagation du virus.

Qui plus est, selon Gilles Hudon, Québec choisit délibérément de vacciner les régions où la situation épidémiologique est la plus déplorable en premier, soit Montréal et Laval. En Mauricie et au Centre-du-Québec, la vaccination des aînés devrait commencer dans les semaines du 1er et du 8 février.

Le point sur le délestage

Le président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ a aussi fait le point sur le report des chirurgies. Actuellement, 60 % des opérations prévues en Mauricie et au Centre-du-Québec peuvent avoir lieu.

Or, comme le nombre de personnes contaminées à la COVID-19 diminue dans la région, le CIUSSS a bon espoir d’être en mesure de reprendre ses activités à un rythme plus régulier dès la semaine prochaine.