•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

« Restez sur les sentiers de motoneige » demandent les agriculteurs

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 27 janvier 2021

« Restez sur les sentiers de motoneige » demandent les agriculteurs

L'UPA implore les motoneigistes d'épargner les terres agricoles

Une motoneigiste circule rapidement dans un sentier.
Le passage des motoneiges hors des sentiers balisés abime les champs.PHOTO : Radio-Canada / Daniel Coulombe
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 27 janvier 2021

Le passage de motoneiges sur des terres agricoles hors des sentiers balisés peut avoir des conséquences catastrophiques sur les récoltes à venir. Voilà pourquoi l'Union des producteurs agricoles (UPA) implore les motoneigistes à être respectueux et à ne pas s'aventurer sur les terres.

Le président de l’Union des producteurs agricoles Centre-du-Québec, Daniel Habel, soutient que ses membres ont constaté une plus grande activité cette année de la part des motoneigistes. Un engouement pour ce loisir qui ne doit pas se faire au détriment des terres agricoles, a-t-il affirmé en entrevue à Toujours le matin.

 On voit plus de passages qu’à l’habitude dans les champs. Un tel comportement est à la fois dangereux pour les motoneigistes et pour les champs. Les plantes qui se trouvent sous la neige vont être affectées , insiste M. Habel.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, sous le couvert de neige, les plantes respirent. Elles profitent d’un espace naturel qui se crée entre le sol et la neige pour trouver l’oxygène nécessaire à sa survie.

« Les passages des motoneiges provoquent un effet de compaction de la neige et les plantes vont mourir par suffocation. »

— Une citation de  Daniel Habel, président de l'UPA Centre-du-Québec

Une minorité de motoneigistes sort des sentiers balisés par les clubs de motoneiges, selon M. Habel. Il serait dommage que certains agriculteurs limitent les passages sur leurs terres pour quelques délinquants.

 Les agriculteurs acceptent le passage sur une portion de leurs terres en vertu d’ententes avec les clubs de motoneiges , ajoute le président.  La collaboration est excellente et les clubs rappellent régulièrement les bonnes pratiques à observer sur leurs réseaux sociaux.