•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

« C'est très préoccupant ! » le PDG du CIUSSS-MCQ, Carol Fillion

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du lundi 23 novembre 2020

« C'est très préoccupant ! » le PDG du CIUSSS-MCQ, Carol Fillion

La situation est très préoccupante, admet le patron du CIUSSS

Carol Filllion assis à une table.
Le pdg du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, Carol Fillion.PHOTO : Radio-Canada
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 23 novembre 2020

La pression est grande sur le réseau de la santé et sur son personnel. Le grand patron du réseau de la santé de la région admet même que la situation est préoccupante et que son organisation doit tout prévoir pour éviter la rupture de services.

Tout prévoir signifie notamment avoir recours à l’arrêté ministériel qui permet de contraindre les employés au travail.  Je veux être clair, ce serait dans des circonstances où on serait en grand danger de bris de services. On n'en est pas là, mais si on y arrive, ce seront des moyens qui seront utilisés avec beaucoup de respect , a mentionné Carol Fillion, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Mauricie-Centre-du-Québec.

Au micro de Toujours le matin, il a ajouté que, jusqu’ici, le personnel se montrait volontaire et disponible.

« C’est important de faire les choses de façon transparente avec le personnel et la population. On doit avoir tous les moyens à notre disposition pour assurer les services. »

—  Carol Filion, pdg du CIUSSS

Situation fragile

La situation des hôpitaux de la région demeure fragile. Au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières, la capacité maximale de 40 patients à l’unité de soins pour la COVID-19 a été presque atteinte au cours de la dernière semaine. Devant la situation, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux a ouvert une nouvelle unité de 16 lits à Drummondville.

Au moment de l’entrevue lundi matin, 35 lits sur 40 étaient occupés à Trois-Rivières et trois sur 16 l’étaient au Centre-du-Québec.

La baisse du nombre de cas des derniers jours devrait donner un peu d’espace dans une semaine ou deux, mais d’ici là, le pdg réitère l’importance de respecter les mesures visant à réduire les contacts et les risques de transmission du virus.