•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Déversements d'eaux usées  :  « c'est un enjeu important » selon Jean Lamarche

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du vendredi 4 septembre 2020

Déversements d'eaux usées  :  « c'est un enjeu important » selon Jean Lamarche

Déversement à Trois-Rivières : les travaux se prolongeront jusqu’à lundi

Des travailleurs inspectent une canalisation brisée.
Un bris majeur est survenu sur la conduite principale du réseau d’égout de Trois-Rivières.PHOTO : Radio-Canada / Yoann Dénécé
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 4 septembre 2020

Les travaux de réparation de la conduite d'eau, qui avait brisé cette semaine à Trois-Rivières, se prolongeront finalement jusqu'à lundi. Sur sa page Facebook, la Ville indique « que des opérations de soudures additionnelles seront nécessaires lors de l'installation de la section de remplacement ».

La vétusté des infrastructures d'aqueduc et d'égout de Trois-Rivières est un « enjeu majeur » pour le maire Jean Lamarche qui aimerait voir les autres paliers de gouvernements investir davantage pour aider les municipalités à entreprendre des travaux de mise à niveau.

Alors que 97 % des eaux usées de Trois-Rivières se retrouvent directement dans la rivière Saint-Maurice depuis lundi en raison d’un bris majeur du réseau d’aqueduc, Jean Lamarche croit qu’il est grand temps d’investir dans la réfection des infrastructures.

Il faut que les gens comprennent bien que nos infrastructures d’aqueduc et d’égout on ne les voit pas, elles sont sous terre, mais elles sont ultras importantes. Elles sont fragiles et vulnérables, et il faut en prendre soin, a-t-il déclaré à l’émission Toujours le matin.

Le conseiller municipal du district de Châteaudun, Luc Tremblay, admet que l’état actuel du réseau de canalisation est une conséquence directe des choix politiques qui ont été faits à Trois-Rivières dans les dernières années.

Les 70 millions qu’on a mis sur l’Amphithéâtre, si on l'avait mis dans les infrastructures, les infrastructures seraient plus belles. Mais on n’aurait pas d'Amphithéâtre qui fait rayonner Trois-Rivières, explique-t-il. Qu’est-ce qui est mieux pour Trois-Rivières?

De l’avis du maire, après avoir passé plusieurs années à se développer, la ville doit maintenant se concentrer sur la consolidation et l'entretien de ses infrastructures. Il précise que le budget municipal permet d’effectuer des travaux d’entretien, mais pas de mise à niveau, et que les villes ont besoin d’investissements de la part de Québec et d’Ottawa. Alors que les discussions sur le prochain budget municipal vont bientôt commencer, il aimerait que l’enjeu soit au coeur des préoccupations.