•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les consomateurs de cannabis peuvent-ils donner du sang?

Sur le vif, ICI Première.
Audio fil du jeudi 18 octobre 2018

Les consomateurs de cannabis peuvent-ils donner du sang?

Les consommateurs de cannabis peuvent-ils donner du sang?

Don de sang
Don de sangPHOTO : iStock
Sur le vif, ICI Première.
Sur le vifPublié le 19 octobre 2018

La légalisation du cannabis apporte son lot de nouvelles questions. L'une d'elles, peut-on donner du sang même si on est un consommateur régulier?

Marie-Lou St-Onge a posé la question à Laurent-Paul Ménard, porte-parole pour Héma-Québec.

« La réponse simple c'est oui! »

— Une citation de  Laurent-Paul Ménard, porte-parole pour Héma-Québec

Comme le souligne Laurent-Paul Ménard, les consommateurs de cigarettes peuvent quand même donner du sang, même si certaines substances qu'ils inhalent se retrouvent dans leur sang.

« Les quantités qui retrouvent dans les produits qui sont transfusés sont tellement infimes, que ça ne pose pas de risque pour les receveurs » ajoute-t-il.

Par contre, Héma Québec demande aux consommateurs de cannabis d'attendre 12 heures après la disparition des effets, avant de se présenter pour faire un don.

Cette règle a été mise en place pour s’assurer d’un consentement véritable de la personne. On veut que le donneur soit en pleine possession de ses moyens pour donner du sang, qu’il le fasse par choix conscient. La situation est la même pour les consommateurs d'alcool.

Selon Laurent-Paul Ménard, la population noire grandissante au Canada signifie qu'il y a potentiellement plus de personnes atteintes d'anémie falciforme qui nécessiteraient des transfusions.

Radio-Canada

Le personnel sur place est déjà sensibilisé à ce sujet, puisque la marijuana faisait déjà partie de la réalité des donneurs de sang.

« [Lorsqu'on fait un don de sang] il y a une soixantaine de questions auxquelles on répond, et ça en faisait partie » affirme Laurent-Paul Ménard.

Mais, la règle n'est pas la même pour les autres drogues qui sont encore et toujours illégales.

Par exemple, une personne qui a consommé une drogue intraveineuse ne pourra jamais faire un don de sang. « C'est une interdiction totale...à vie! » souligne M. Ménard.