•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La psychothérapeute, Marie-Michèle Ricard, donne sa définition du mot fierté

Sur le vif, ICI Première.
Audio fil du mercredi 21 août 2019

La psychothérapeute, Marie-Michèle Ricard, donne sa définition du mot fierté

La fierté dans tous ses états

La Canadienne Ariel Young (centre) célèbre, avec ses coéquipières, la victoire des siennes en quarts de finale face à l'Allemagne
La Canadienne Ariel Young (centre) célèbre, avec ses coéquipières, la victoire des siennes en quarts de finale face à l'AllemagnePHOTO : fifa via getty images / Maddie Meyer - FIFA
Sur le vif, ICI Première.
Sur le vifPublié le 22 août 2019

Fierté. Voilà un mot a priori simple mais chargé d'une certaine complexité. À quoi se rapporte concrètement la notion de fierté et quelle en est la quintessence? Marie-Lou St-Onge profite de la Semaine de la fierté pour démystifier, sous toutes ses coutures, le sujet en compagnie de la psyschothérapeute et psychoéducatrice Marie-Michèle Ricard, nouvelle collaboratrice de l'émission Sur le vif.

Pour Mme Ricard, il est bien possible de rendre le mot simple dans notre quotidien.

Selon elle, la fierté est une construction qui sanctionne un accomplissement, une réussite et illustre le sentiment humain face à une finalité.

« C'est important à ressentir, c'est important à voir (..) une espèce de cadeau qu'on va avoir construit qu'on va avoir enveloppé sur lequel on va mettre la boucle. »

— Une citation de  Marie-Michèle Ricard, psychothérapeute et psychoéducatrice

La psychoéducatrice ajoute qu'on peut être également fier de n'importe quoi.

« De ce que je suis, de ce que je fais, d'où je m'en vais, de ce que j'ai, et éventuellement des échecs aussi (...) fier du chemin parcouru, de comprendre ce que j'ai à comprendre, fier de me relever après cet échec ».

Elle pense que dans le contexte de la généralisation des réseaux sociaux, la fierté peut être difficile à vivre en raison de la possiblité de comparaison qu'offre ces outils.

« Quand je me compare peut être que ça va m'enlever un certain sentiment d'accomplissement ou de réussite parce que je vais avoir l'impression d'avoir moins réussi que toi. »

— Une citation de  Marie-Michèle Ricard, psychothérapeute et psychoéducatrice