•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La rentrée universitaire : source de stress chez les professeurs

Un mortier, un ordinateur portable, un diplôme et des livres posés sur une table dans une bibliothèque.
L'enseignement à distance a permis de compléter la dernière session universitaire.PHOTO : Getty Images / Chinnapong
Publié le 20 août 2020

Alors que les universités sont à quelques jours d'une rentrée majoritairement virtuelle, une collecte de données effectuée par l'Association canadienne des professeurs d'université a révélé que ce printemps, les enseignants ont éprouvé des difficultés avec l'enseignement à distance.

Dans cette collecte d'informations, ils affirment aussi vivre avec un niveau de stress élevé et avoir des problèmes dans la conciliation travail-famille.

Le président du Syndicat des professeurs de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Gilles Imbeau, était en entrevue au micro de Catherine Doucet. Il affirme que les professeurs sont mieux préparés qu'à la dernière session.

« On a plus de confort qu’en juillet. On a eu une période de trois à quatre mois pour préparer les cours. »

— Une citation de  Gilles Imbeau, président du syndicat des professeurs de l'UQAC.

Gille Imbeau ajoute que la distance ne nuira pas à la qualité de l'enseignement.

Les plateformes numériques ont été améliorées et étudiants comme professeurs auront accès à de meilleurs équipements , dit-il, en faisant référence à des outils de téléconférence comme Zoom.

Les cours reprendront le 31 août à l’UQAC.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser