•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L’exposition Hommage à CORNO au CNE  :  un succès inégalé!

Style libre, ICI Première.
Audio fil du mardi 18 juin 2019

L’exposition Hommage à CORNO au CNE  :  un succès inégalé!

Les œuvres de Corno quittent le CNE

Des gens à l'exposition
Le vernissage de l'exposition a eu lieu en avril.PHOTO : Radio-Canada / Julie Larouche
Style libre, ICI Première.
Style librePublié le 18 juin 2019

En sept semaines, plus de 5500 personnes ont visité l'exposition en hommage à Corno au Centre national d'exposition (CNE) de Jonquière.

Seulement le dernier week-end, 625 visiteurs ont franchi les portes du CNE.

L’événement de grande envergure a pris fin dimanche. Les 40 toiles et croquis de l’artiste saguenéenne Joanne Corneau, décédée en 2016, ont permis au CNE de pulvériser son record de fréquentation.

Habituellement, les expositions présentées au Mont-Jacob attirent entre 1500 et 2500 visiteurs.

« C’est notre plus gros succès à vie. »

— Une citation de  Sylvain Fortin, chargé de projet aux communications et au marketing au CNE
Des toiles de Corno à l'exposition

L'exposition Hommage à Corno est présentée au CNE jusqu'au 16 juin.

Radio-Canada / Julie Larouche

En entrevue à Style libre, le chargé de projet aux communications et au marketing, Sylvain Fortin, a précisé qu’un visiteur sur dix provenait de l’extérieur de la région. L’idée de présenter l’événement à Saguenay avait notamment pour but d’attirer des curieux provenant d’ailleurs.

« Les gens disaient qu’ils sentaient la présence de Joanne dans l’exposition. Il y avait même parfois un aspect spirituel chez certains visiteurs. »

— Une citation de  Sylvain Fortin, chargé de projet aux communications et au marketing au CNE

Plusieurs collectionneurs qui ont prêté une ou des œuvres au CNE ont aussi fait le voyage jusqu’au Saguenay pour revoir leur toile. La moitié des œuvres provenaient de collection privée et l’autre moitié de la galerie Corno à Montréal.

Il s’agissait de la plus grande exposition dédiée au travail de l’artiste à être présenté.