•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Audio fil du samedi 19 mai 2018

Entrevue avec François Mayeux : Nouvel engouement pour la BD

La bande dessinée connaît un véritable âge d'or

Publié le 19 mai 2018
Moi aussi je voulais l’emporter, Julie Delporte, Pow Pow, 17 octobre 2017
La BD québécoise, en particulier, est en effervescence. Ce roman graphique de Julie Delporte a connu beaucoup de succès.PHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Essor de la « nouvelle bande dessinée », bédé au féminin, croisements fertiles entre bande dessinée et cinéma, et effervescence exceptionnelle de la BD québécoise : voilà quelques-unes des tendances observées dans le monde du neuvième art. François Mayeux, président du conseil d'administration du Festival BD de Montréal – qui est de retour pour une septième année –, nous explique que la bande dessinée connaît actuellement une période très féconde.

La bande dessinée s’est transformée au cours des 20 dernières années, selon François Mayeux. Les auteurs ont plus de liberté et s’adressent à un public bien plus vaste qu’auparavant. La BD s’est également diversifiée, les bédéistes se sont risqués à des styles variés, comme le reportage ou la biographie.

La nouvelle bande dessinée
Ce que l'on appelle la « nouvelle bande dessinée » correspond à un nouveau climat de liberté chez les auteurs, qui varient les styles, font éclater la forme et ne se refusent aucun sujet. Toutefois, comme il y a une surabondance de bandes dessinées de ce type, cela rend la promotion et la diffusion des albums plus difficiles que jamais. En revanche, le nombre de lecteurs de BD a aussi grimpé.

La bande dessinée au féminin
La BD est de plus en plus investie par des auteures et appréciée des lectrices, selon François Mayeux. C’est une révolution, car, il n’y a pas si longtemps, l'on considérait la BD comme appartenant à un univers strictement masculin et s’adressant à un lectorat de garçons.

François Mayeux, président du Festival BD de Montréal et copropriétaire de la librairie Planète BD

Radio-Canada / Laurent Boursier

De la bédé au cinéma
De plus en plus de réalisateurs font des adaptations cinématographiques de bédés et ces deux formes d'art sont de plus en plus mises en dialogue. Notre invité regrette toutefois que certains films ne citent pas bien les œuvres dont ils s'inspirent. C'est le cas du film La vie d'Adèle, d'Abdellatif Kechiche, qui reprend le scénario du roman graphique Le bleu est une couleur chaude, de Julie Maroh.

La BD québécoise a le vent dans les voiles
Bonne nouvelle : les bédéistes québécois sont de plus en plus publiés à l’étranger et gagnent des prix. Au Québec, la bande dessinée est plus médiatisée qu'avant et cela est très important pour son rayonnement.

À ne pas manquer :
Le Festival BD de Montréal (Nouvelle fenêtre)
Du 25 au 27 mai à l’Espace La Fontaine