•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Rattrapage du 10 oct. 2020 : L'héritage de l’océanographe Louis Fortier, et la crise d’Octobre vécue par Louise Lanctôt

Entrevue avec Philippe Archambault  :  L'héritage de l’océanographe Louis Fortier

L'héritage de l’océanographe Louis Fortier sur la crise climatique en Arctique

Publié le 10 octobre 2020
L'océanographe et biologiste Louis Fortier lors d'une entrevue sur le bord du fleuve Saint-Laurent
L'océanographe et biologiste Louis FortierPHOTO : Radio-Canada

Les travaux du biologiste et océanographe Louis Fortier, qui est mort le 4 octobre dernier, sont cruciaux pour notre compréhension des changements climatiques. Pour l'océanographe Philippe Archambault, « Louis était un visionnaire. [...] Pendant plus de 30 ans, il a été un des premiers témoins directs des changements climatiques qu'on voit en Arctique. »

« Il a été un des instigateurs de grands programmes nationaux, reconnus nationalement et internationalement. On pense tout simplement aussi à la conversion du brise-glace Amundsen en navire de recherche, qui sert encore aujourd’hui et qui est un de nos fleurons en science en Arctique. »

—  Philippe Archambault, océanographe