•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.

Les 40 ans du Temps d’une paix, la série moderne de Pierre Gauvreau

Publié le 12 septembre 2020
Monique Aubry et Nicole Leblanc sont sur le plateau de l'émission Le temps d'une paix.
Monique Aubry et Nicole Leblanc dans le téléroman Le temps d'une paixPHOTO : Radio-Canada / André Le Coz

Il y a 40 ans, commençait à la télévision de Radio-Canada Le temps d'une paix, de Pierre Gauvreau. Cette télésérie a obtenu un énorme succès. L'artiste visuelle Janine Carreau, la conjointe de l'auteur, nous raconte comment ce dernier, qui est mort en 2011, a créé l'émission et les dessous de sa production.

En 1973, Pierre Gauvreau avait écrit la minisérie À bien y penser. Le manuscrit est resté dans l'oubli pendant cinq ans, avant qu’un producteur de Télé-Québec (Radio-Québec à l'époque) manifeste son intérêt. Cependant, Pierre Gauvreau était un « radio-canadien dans l’âme », comme l’explique Janine Carreau. Il a donc présenté sa minisérie à Radio-Canada, qui a accepté de la produire, mais à condition qu’il la transforme en téléroman, dont il serait le réalisateur. Toutefois, c'est Yvon Trudel qui le réalisera en fin de compte.

« Son but principal était de raconter la venue de la modernité », affirme Janine Carreau. Dans Le temps d’une paix, Rose-Anna Saint-Cyr était une femme moderne.

Janine Carreau sourit devant un micro.

Janine Carreau

Radio-Canada / Laurent Boursier

Jacques L’Heureux, l’interprète de Valérien Lavoie dans le téléroman, se joint à l’entrevue : « Je pense que l’écriture était tellement claire, tellement vive. […] C’était, entre guillemets, facile à suivre pour un acteur », commente-t-il.

Pierre Gauvreau traitait d’histoire, de l’époque de l’entre-deux-guerres du Québec rural, selon Janine Carreau, en plus de posséder une notion de la démocratie, « d’amener le maximum de monde à la plus grande connaissance ».

Caméraman et autres membres de l'équipe sur le plateau de tournage du Temps d'une paix.

Dernière journée de tournage de la série Le temps d'une paix

Radio-Canada / Jean-Yves St-Pierre