•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'apparition du racisme en Amérique : Entrevue avec Webster

Samedi et rien d'autre, ICI Première.

Aux origines du racisme en Amérique, avec Webster

Webster au micro d'Isabelle Craig.
WebsterPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande
Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Samedi et rien d'autrePublié le 6 juin 2020

« On oublie souvent que le racisme et l'esclavage ont contribué à façonner le monde qu'on connaît », affirme Aly Ndiaye, alias Webster. Au micro de Joël Le Bigot, l'historien, auteur, conférencier et artiste hip-hop revient sur la construction de l'idée de race à l'époque des Lumières et la genèse de l'esclavage en Amérique.

Webster explique qu'en 1735, le naturaliste suédois Carl von Linné a classé les êtres humains en quatre races – Autochtone, Européen, Asiatique, Africain –, chacune étant associée à des comportements différents. Auparavant fondé sur la classe sociale et la religion, l'esclavage prend alors une dimension raciale.

« L’idée de race est une construction sociale, mais, malheureusement, c'est une construction sociale qui a une influence dans la société. »

— Une citation de  Aly Ndiaye, alias Webster, historien et rappeur

J’ai l’espoir d’avoir de l’espoir, dit l'artiste hip-hop au sujet des mobilisations contre le racisme qui embrasent les États-Unis à la suite de la mort de George Floyd aux mains d'un policier blanc. Il déplore que même la défense d'une cause est souvent de courte durée dans une société de consommation où les gens se valorisent beaucoup par l'image qu'ils projettent sur les réseaux sociaux.