•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Audio fil du samedi 2 février 2019

Entrevue avec Pierre Vercheval : Le 53e Super Bowl

Super Bowl : non à la règle du tirage au sort lorsqu'il y a égalité

Publié le 2 février 2019
Le quart des Chiefs de Kansas City Patrick Mahomes
Le quart des Chiefs de Kansas City Patrick MahomesPHOTO : Reuters / USA TODAY USPW

Analyste de football sur les ondes de RDS, Pierre Vercheval s'étonne du tirage au sort en fin de match qui laisse presque le hasard décider de l'issue de la joute. Selon lui, cette pratique incongrue fait perdre à des joueurs méritants l'occasion de s'acharner dans un dernier effort vers la victoire, en plus de priver les partisans d'un excellent spectacle.

Qui sait comment se serait terminé le match de fin de saison opposant les Patriots et les Chiefs la semaine dernière, si le tirage à pile ou face n’avait pas permis aux Patriots d’obtenir le ballon et de se faire rapidement un chemin vers le but.

« Pendant ce temps, le quart arrière des Chiefs, Patrick Mahomes, était sur le bord du terrain et n’a pas pu toucher au ballon, alors que c’est probablement lui qu’on nommera joueur par excellence de l’année. Ça soulève des questions. »

—  Pierre Vercheval, analyste sportif

Comme de nombreux spectateurs, Pierre Vercheval aurait bien voulu voir « comment Mahomes aurait répliqué à Brady ».