•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.

Les 40 ans de l’épidémie du sida

Publié le 5 juin 2021
Un ruban rouge placé sur un globe terrestre.
Pas moins de 37,6 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde en 2020.PHOTO : nito100

« Cette histoire est à la fois un drame humain énorme, mais aussi une aventure scientifique fabuleuse qui n'a pas trouvé sa conclusion », affirme le journaliste scientifique Yanick Villedieu. Il y a 40 ans, le 5 juin 1981, la revue Morbidity and Mortality Weekly Report, la publication hebdomadaire des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention ou CDC) américains publiait le premier article scientifique signalant les premiers cas d'une maladie étrange.

Cet article de 46 lignes décrit cinq cas d’hommes de 29 à 36 ans morts d’une pneumonie extrêmement rare, la pneumocystose. Leur seul point en commun : ce sont des homosexuels actifs. Les scientifiques sont décontenancés.

« Dans cet acte de naissance scientifique comme je l’appelle, il n’y a pas de nouveau-né. C’est-à-dire qu’on ne parle pas d’un nouveau microbe. On ne pense pas qu’il y a une nouvelle entité. On ne sait pas ce qui se passe. »

—  Yanick Villedieu, journaliste scientifique

Vers la fin de 1981, les scientifiques commencent à identifier un agent transmis sexuellement qui causerait ces morts. En 1982, ils baptisent la nouvelle maladie AIDS, soit le syndrome d’immunodéficience acquise, qui est traduit par « sida » en français.