•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Rattrapage du 26 sept. 2020 : La faillite de Fauchon, et les romans et le film IXE-13

Gastronomie avec Philippe Mollé : La fin de la maison Fauchon

La fin de l’épicerie fine Fauchon, une institution parisienne

Publié le 26 septembre 2020
La devanture d'un magasin Fauchon, à Paris
L'épicerie fine Fauchon, à ParisPHOTO : Getty Images / STEPHANE DE SAKUTIN

« C'est une page d'histoire de Paris qui s'en va. Je ne comprends pas que le gouvernement ait laissé partir cette maison mythique, une grande épicerie », déplore le chroniqueur gastronomique Philippe Mollé au sujet de la faillite de Fauchon. Le magasin phare se trouve place de la Madeleine, à Paris, et l'épicerie fine représentait 130 ans d'histoire.

Auguste Fauchon, né en 1856 dans le Calvados, est arrivé à Paris une fois adulte. Il s’est équipé d’un petit chariot pour vendre des fruits, des légumes, quelques plats et du vin. En 1886, il a acheté l’immeuble situé au 26, place de la Madeleine et y a ouvert son épicerie. Fauchon était reconnue pour ses immenses plateaux de fruits confits, ses pyramides de chocolats et ses pâtisseries fines.

La vitrine de l'épicerie fine Fauchon à Paris, vue de l'intérieur.

La vitrine de l'épicerie fine Fauchon à Paris

Getty Images / STEPHANE DE SAKUTIN

Les grèves parisiennes, les manifestations des gilets jaunes et la COVID-19 ont entraîné la faillite de Fauchon. De plus, bien des artisans qui fournissaient cette épicerie vivront des difficultés financières, regrette Philippe Mollé.