•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Samedi et rien d'autre, ICI Première.
Audio fil du samedi 6 avril 2019

Chronique de Michel Nadeau : La vie tumultueuse de Bernard Lemaire

La vie tumultueuse de Bernard Lemaire, cofondateur de Cascades

Publié le 6 avril 2019
Bernard Lemaire en entrevue à On n'est pas sorti de l'auberge
Bernard Lemaire le 6 octobre 2017PHOTO : Radio-Canada / Cécile Gladel

La biographie nouvellement parue de l'homme d'affaires, Bernard Lemaire – Ma vie en Cascades, constitue « rien de moins qu'une page d'histoire de la création du Québec inc. », affirme notre chroniqueur financier Michel Nadeau. L'aîné des trois frères ayant fondé l'entreprise Cascades raconte, par le biais de la plume de Christian Bellavance, l'ascension de son entreprise ainsi que quelques histoires conjugales croustillantes. Aucun secret ne nous est caché.

L'entreprise, qui a démarré en 1964 dans le vieux moulin de Kingsey Falls, est aujourd’hui une multinationale du papier et du carton avec des ventes de près de 5 milliards de dollars. Présent au lancement du livre, notre collaborateur Michel Nadeau évoque le discours touchant de celui qui, à 84 ans, souffre d'un début de maladie d'Alzheimer. « Il peut être fier de sa contribution à la reprise en main d’une grande partie de l’économie du Québec et de son secteur des pâtes et papiers. »

Rares sont les chefs d'entreprise qui osent raconter aussi, dans leur biographie, de vastes pans de leur vie intime. Bernard Lemaire, connu pour avoir été en relation ouverte pendant de nombreuses années, raconte absolument tout de sa vie conjugale hors norme. « C’est vraiment la première fois dans le monde des biographies qu’un dirigeant d’entreprise québécoise ose parler de ses aventures amoureuses », insiste Michel Nadeau.

« La simplicité des trois frères Lemaire, qui possèdent plusieurs centaines de millions de dollars, étonne. Le succès et la richesse n’ont pas modifié l’attitude des enfants d’Antonio Lemaire qui, dans les années 50, ramassait les déchets à Drummondville et montrait à ses garçons l’abc du recyclage. Cascades fut un pionnier dans l’industrie de la récupération des vieux papiers. »

—  Michel Nadeau, chroniqueur financier

Le chroniqueur financier Michel Nadeau

Radio-Canada / Laurent Boursier