•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une première pilote inuite aux commandes d’un Boeing 737

Région Zéro 8
Rattrapage du vendredi 3 septembre 2021

Une première pilote inuite aux commandes d’un Boeing 737

Une première pilote inuite aux commandes d’un Boeing 737

Melissa Haney est sur la piste de décollage à côté de l'avion qu'elle pilote.
Melissa Haney a été la première femme Inuite à commander un Dash-8 chez Air Inuit PHOTO : Gracieuseté
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 3 septembre 2021

Le 1er septembre, la pilote inuite Melissa Haney a réalisé son premier vol commercial de Montréal jusqu'à la Grande à bord d'un Boeing 737.

Ça s'est vraiment bien passé. J'étais excitée, énervée, mais j'ai adoré ça, raconte-t-elle.

Melissa Haney avait été la première femme Inuite à commander un Dash-8 chez Air Inuit. Elle a donc pu ajouter une nouvelle première à sa fiche en devenant la première commandante de bord d'un Boeing 737-200 pour un vol commercial entre Montréal et La Grande.

Elle se souvient qu'elle ne pensait pas devenir pilote.

Je viens d'un petit village au Nunavik, à Inukjuak et ce village est juste accessible par avion. Alors j'ai pris l'avion des millions de fois, mais je n'ai jamais pensé à être pilote comme carrière. Alors j'ai commencé comme agente de bord en 2001 et j'ai vu les pilotes faire leur job, faire les atterrissages, parler dans la radio et j'ai adoré ça. J'ai commencé mes licences en 2003, et comme pilote chez Air inuit en 2004, raconte-t-elle.

Melissa Haney est assise dans le siège du pilote, dans cockpit d'un avion.

La pilote inuite Melissa Haney

Gracieuseté

La pilote se rend régulièrement dans le Grand Nord et lorsqu'elle se pose dans son village natal, un sentiment de fierté est partagé par la communauté.

Ils m'ont vraiment beaucoup encouragée, dit Melissa Haney. Toutes les fois que j'atterris dans mon village Inukjuak, il y a tout le temps quelqu'un là que je connais. Ils sont tout le temps fiers de moi. Tout le monde m'accueille avec les bras grands ouverts.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Le métier de pilote exige demande de nombreuses compétences et qualités, souligne Melissa Haney, mentionnant entre autres la confiance en soi et la capacité de s'adapter aux conditions de vol parfois difficiles dans le Nord.

C'est la brume, la pluie, les vents, et surtout en hiver, le froid, alors on a toujours un défi avec la météo, rapporte celle qui compare d'ailleurs son rôle à celui de chef d'orchestre. Tout le monde vient nous voir avec les problèmes et c'est nous qui devons gérer ça.

Melissa Haney affirme être fière de travailler pour sa communauté et souhaite que son parcours puisse inspirer d'autres jeunes.

J'espère que ç’a peut-être donné une étoile dans les yeux de quelqu'un. Pas juste les Inuits, mais tous les peuples autochtones partout au Québec et aussi au Canada, conclut-elle.