•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des dindons sauvages en Abitibi-Témiscamingue?

Région Zéro 8
Rattrapage du mercredi 28 juillet 2021

Des dindons sauvages en Abitibi-Témiscamingue?

Des dindons sauvages en Abitibi-Témiscamingue?

Deux dindons sauvages
Deux dindons sauvages PHOTO : iStock
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 28 juillet 2021

Aussi étonnant que cela puisse le sembler, des citoyens ont rapporté ces derniers jours des observations de dindons sauvages du côté de Taschereau, en Abitibi-Témiscamingue.

Ces gros oiseaux noirs se retrouvent habituellement bien plus au sud, souligne le biologiste à la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, Michel Baril.

Ça surprend un peu les gens. En fait, je vous dirais que selon Mr Lebel, qui travaille au gouvernement et qui est spécialiste des dindons, les mentions les plus nordiques dont il a eu connaissance, c’est à la hauteur de Montmagny, du côté du Bas-Saint-Laurent. Ça fait que d’entendre parler qu’il y a du dindon en Abitibi, c’est très surprenant. Je crois que l’on peut penser que ce sont des dindons qui viennent peut-être de l’Ontario plutôt que de la population originaire du Québec, estime-t-il.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

L'animal se nourrit de fruits sauvages principalement et n'est pas nuisible aux cultures. Selon Michel Baril, plusieurs l'accusent de causer des torts dont il n'est pas responsable.

Ce que j’ai déjà entendu de dire de certains biologistes, c’est que l’on donnait au dindon sauvage des méfaits qui étaient attribués à d’autres animaux qui se promenaient la nuit et que l’on ne voyait pas. Comme le dindon est diurne, on a tendance à lui mettre sur le dos les problèmes qui sont causés par d’autres animaux, rapporte le biologiste.

Les dindons ont tendance à former des groupes qui peuvent facilement atteindre plus de 30 individus. L'observation de ces dindons sauvages en Abitibi-Témiscamingue pourrait signifier que l'espèce progresse vers le Nord en partant du sud ou plus vraisemblablement qu'elle arrive dans notre région en provenance des populations de dindons de l'Ontario.