•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le Groupe Autobus Maheux prévoit s’établir à Gatineau

Région Zéro 8
Rattrapage du mardi 27 juillet 2021

Le Groupe Autobus Maheux prévoit s’établir à Gatineau

Le groupe Autobus Maheux prévoit s’établir à Gatineau

Les autobus Maheux
Les autobus Maheux (archives)PHOTO : Radio-Canada / Mélanie Picard
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 27 juillet 2021

Le groupe Autobus Maheux s'intéresse aux lignes laissées par l'entreprise Greyhound. Le directeur général souhaite offrir une liaison Gatineau-Montréal.

On est déjà présent en Outaouais, à Gatineau par notre service de la Vallée-de-la-Gatineau jusqu’à Gatineau et Ottawa. En fait, c’est une liaison entre les gens de l’Abitibi-Témiscamingue et la région d’Ottawa. On est présent à Montréal évidemment avec notre ligne principale Montréal-Abitibi. C’est d’un intérêt naturel de combler le troisième côté du triangle, c’est-à-dire entre Gatineau et Montréal, rappelle Pierre Maheux, directeur général du groupe Autobus Maheux.

En mai, l’entreprise américaine Greyhound a annoncé la fin de ses activités au Canada. Pierre Maheux souhaite mettre en place une liaison directe entre Gatineau et les villes de Laval et Montréal. Ça veut dire du côté de Québec par l’autoroute 50, ce que Greyhound n’a jamais mis en place, rapporte-t-il.

Une carte du sud du Québec entre Ottawa et Montréal.

Autobus Maheux souhaite offrir une liaison Gatineau-Montréal qui passerait par l'autoroute 50.

Google maps (capture d'écran)

Comme en Abitibi-Témiscamingue, le défi est la rentabilité des lignes offertes.

Ce marché-là est en mesure financièrement, non seulement d’être rentable, mais ça représente une possibilité d’entreprise importante parce qu’il y a une grande partie du volume qui existait juste du côté sud. Ce sont les gens de Gatineau qui traversent à Ottawa pour aller prendre l'autobus pour aller à Montréal. Ce volume-là n’a pas besoin de transiter par là si c’est encore plus court pour aller à Laval directement, décrit-il.

Le transport en Abitibi-Témiscamingue

La liaison convoitée serait plus rentable que les lignes régionales selon Pierre Maheux.

Les lignes régionales, c’est important de pouvoir les ramener, mais il y a des conditions qui doivent être rencontrées pour qu’ils puissent être ramenés. On espère pouvoir le faire le plus rapidement possible avec le Programme d’aide d’urgence dans un contexte de pandémie, qui ne résout pas le problème d’avant pandémie, qui était que ces lignes-là sont très largement déficitaires. Tout le réseau est déficitaire depuis au moins quatre à cinq ans, incluant la ligne Montréal, soutient-il.

Pour écouter l’entrevue cpmplète, cliquez sur l’audiofil.

Actuellement, les autobus peuvent accueillir les passagers à 50 % de leur capacité, ce qui représente 24 places sur 52, rapporte Pierre Maheux.

Groupe Autobus Maheux n’est pas le seul à convoiter la liaison d’autobus entre Gatineau et Montréal. Le directeur général s’attend à recevoir une réponse pour ses demandes dans quelques mois.