•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région Zéro 8
Région Zéro 8
Rattrapage du mardi 20 juillet 2021

Des résultats positifs pour le développement du projet minier souterrain Wasamac

Le projet minier souterrain Wasamac continue d'avancer

Publié le 20 juillet 2021
De l'or en fusion est coulé dans un moule à la mine d'Anaconda, à Terre-Neuve.
La première coulée d'or pourrait avoir lieu à la fin de l'année 2026, espère le vice-président principal des opérations pour Yamana Gold.PHOTO : Radio-Canada / CBC/Zach Goudie

La direction de Yamana Gold espère obtenir les autorisations gouvernementales visées par les processus d'évaluation environnementale pour mettre en branle en 2024 le projet minier souterrain Wasamac, situé dans le quartier Arntfield à Rouyn-Noranda.

Avec les résultats de la mise à jour de l’étude de faisabilité du projet, Yohann Bouchard, vice-président principal des opérations de Yamana Gold, estime recevoir les permis et certificats d'autorisation au cours de l'année 2024.

Une affiche du projet Odyssey en bordure de la route 117.

Le projet Odyssey sera situé près de l'entrée est de Malartic.

Radio-Canada / Mélanie Picard

La première coulée d'or pourrait, selon lui, avoir lieu à la fin de l'année 2026.

On n’a pas vraiment acheté aucune propriété. On s’est éloignés, ce qui a été bien accepté et bien perçu par les communautés. On a aussi développé des mesures d'atténuation pour les nuisances. Donc, par exemple, on a décidé d’aller avec un convoyeur sous terre, pas de camion, donc ce qui va générer moins de poussière, moins d’émissions de carbone et moins de bruits. On a aussi décidé de mettre notre concasseur sous terre, ce qui va aussi gérer l'aspect poussière et bruit. On a aussi notre usine de remblais en pâte qui va être localisée sous terre, indique Yohann Bouchard.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Le potentiel de développement de la mine est évalué à plus de 15 ans.

Pour Yamana, avec la mine Odyssey qui va entrer en production en 2028, ce qui va faire suite à la mine Canadian Malartic, qui est la partie à ciel ouvert. Odyssey va nous donner environ 275 000 onces sur une base de 50 % et on veut ajouter à ça 200 000 onces de Wasamac. Donc ça nous positionne environ de 275 000 à 500 000 onces du Québec, qui provient du Québec et de l’Abitibi. Donc ça nous positionne d’une façon très intéressante au Canada, affirme Mr Bouchard.

En juin, Yamana Gold a également acquis la propriété Francoeur/Artnfield/Lac-Fortune aussi à Rouyn-Noranda, une entente de 15 millions de dollars avec l'entreprise minière Globex. Yamana Gold y prévoit des activités d'exploration pour cet automne.