•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région Zéro 8
Région Zéro 8
Rattrapage du vendredi 16 juillet 2021

Placer les caribous en enclos, la méthode de Val-d’Or dupliquée

Placer les caribous en enclos, la méthode de Val-d’Or dupliquée

Publié le 16 juillet 2021
Des caribous issus de la harde de Bluenose-Est.
La mise en captivité des caribous inquiète le biologiste Serge Couturier.PHOTO : Photo fournie par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Après la horde de caribous de Val-d'Or, le gouvernement lance un deux autres projets de mise en enclos de caribous dans deux parcs nationaux. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) prévoit mettre en captivité les caribous du le parc national des Grands-Jardins à Charlevoix et du le parc national de la Gaspésie. Le biologiste Serge Couturier pense toutefois que ce n'est pas la solution adéquate pour protéger l'espèce. Il s'inquiète pour l'avenir des caribous au Québec.

Selon Serge Couturier, la mise en enclos doit être accompagnée d'un plan de réintroduction dans la nature.

Il n’y a aucun plan. Est-ce que l’on vise à augmenter le nombre de caribous en captivité? En fait on devine que l’objectif, c’est d’attendre qu’ils meurent et de leur donner les meilleurs soins possibles en attendant qu’ils meurent, déplore-t-il.

« C’est complètement illogique de dire que l’on va protéger une espèce menacée en la retirant de la nature pour permettre aux développeurs de continuer à faire une pression très intensive. »

—  Le biologiste Serge Couturier

Le biologiste, qui a travaillé au MFFP, croit que la gestion actuelle des forêts nuit à la survie des caribous.

Une foresterie, sans qu’elle permette au caribou de se maintenir, ce n’est pas une foresterie durable, affirme-t-il.

Des caribous dans un enclose se nourrissent dans un bac de bois.

Le 7 juillet dernier, une équipe du MFFP a constaté la mort d’un des caribous de la harde de Val-d'Or.

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Il s’inquiète que la mise en captivité devienne une méthode de plus en plus utilisée, et pour d’autres espèces d’animaux.

Une chance que le béluga n’est pas de juridiction provinciale parce qu’on se retrouverait avec la proposition qui serait de prendre les bélugas du Saint-Laurent et de les mettre dans une piscine quelque part. Ça ne fait pas de sens, c’est illogique, lance-t-il.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

En ce qui concerne les caribous de Val-d’Or, Serge Couturier mentionne que des organismes comme Action boréale avaient proposé une autre méthode au MFFP. L’idée était d’aller chercher d’autres caribous dans l’aire continue, puis faire un élevage comme au refuge Pageau et ensuite les réintroduire dans un environnement naturel.