•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région Zéro 8
Région Zéro 8
Rattrapage du mardi 13 juillet 2021

Une saison particulière pour les moustiques au Québec

Une saison particulière pour les moustiques au Québec

Publié le 13 juillet 2021
Un moustique à l'ouvrage sur une main humaine
Un moustique à l'ouvrage sur une main humainePHOTO : iStock

Les moustiques sont-ils particulièrement abondants cet été? Tommy St-Laurent, président et fondateur du Labyrinthe des Insectes et entomologiste, nous parle du comportement de ces insectes avec une capacité d'adaptation étonnante.

Certaines personnes croient peut-être que davantage de moustiques sont présents cette année. Cependant, Tommy Saint-Laurent précise que le début de saison a été plutôt au ralenti, notamment en raison des froids intenses survenus quelques fois au printemps.

Il inidque que les larves de moustiques sont capables de se mettre dans une sorte d'état de dormance pour arrêter leur développement et le reprendre lorsque la température sera plus élevée.

Ça [le froid] a comme permis aux larves de patienter et de revenir un petit peu plus tard en saison, explique Tommy Saint-Laurent.

Alors que les moustiques dérangent plusieurs personnes en raison de leurs piqûres, Tommy Saint-Laurent a une perception différente de ces insectes.

Je trouve que ce sont les insectes les plus fascinants qui existent, dans un certain sens. C’est leur niveau d’adaptation qui est vraiment particulier. Pour réussir à se développer, ils ont trouvé des stratégies qui sont un peu exceptionnelles par rapport à la fonte de leurs œufs, affirme-t-il.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Tommy Saint-Laurent mentionne que le secret pour éviter de se faire piquer par les moustiques est de rester calme et non de se débattre, car cela augmente la quantité de dioxyde de carbone que l’on rejette.

Les moustiques, ce qui les attire, c’est le dioxyde de carbone que l’on relâche. On est des êtres vivants. Quand on a filtré notre oxygène et qu’on relâche [le dioxyde de carbone], ils sont capables de nous détecter. C’est le principal facteur qui leur permet de nous trouver, fait-il valoir.

Il ajoute que le fait de bien s’habiller permet de se protéger des piqûres aussi.