•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

« Sa parole contre la mienne »  :  nouveau livre pour Chrystine Brouillet

Région Zéro 8
Rattrapage du lundi 12 juillet 2021

« Sa parole contre la mienne »  :  nouveau livre pour Chrystine Brouillet

Un nouveau livre de Chrystine Brouillet à propos du mouvement #moiaussi

Chrystine Brouillet en entrevue à la radio
Chrystine BrouilletPHOTO : Radio-Canada / Mathieu Arsenault
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 12 juillet 2021

Chrystine Brouillet, autrice québécoise de nombreux romans policiers, a écrit un livre qui s'ancre dans la thématique des agressions sexuelles. Elle nous parle de cette dernière oeuvre, intitulée Sa parole contre la mienne, qui paraîtra dans les prochaines heures.

Au moment où la pandémie est arrivée, j’ai eu peur justement que ces mouvements importants soient balayés par le tsunami que représente ce chaos que l’on a vécu, raconte Chrystine Brouillet. Alors je me suis dit “Je vais parler de ce sujet-là”, des prédateurs sexuels. Finalement, j’étais complètement dans le champ parce que le mouvement n’a pas été balayé, le mouvement a repris une grande vigueur. Donc j’ai juste apporté une petite pierre à l’édifice.

Le roman se termine en 2017, lors de l’émergence des mouvements #moiaussi et #metoo. Le récit comporte de nombreux parallèles avec de récents procès concernant des accusations de nature sexuelle.

« J’invente, évidemment, c’est de la pure fiction, mais quand j’ouvre les journaux, la réalité est pire que ce que j’écris. »

—  Chrystine Brouillet

Plutôt que son héroïne habituelle, Maud Graham, Chrystine Brouillet introduit un nouveau personnage : Myriam, une journaliste d’enquête. L’autrice la décrit comme une jeune femme fougueuse, enthousiaste, curieuse, plutôt téméraire, et qui peut se retrouver dans des situations périlleuses.

Pour écouter l'entrevue complète avec Chrystine Brouillet, cliquez sur l'audiofil.

Je l’aime bien Myriam, elle est courageuse, plus que moi, mentionne Chrystine Brouillet, qui dit avoir été inspirée par des textes de journalistes et d’essayistes pour la rédaction de ce roman.

L’autrice souhaite ardemment que le débat social concernant l’encadrement juridique et légal lors des procès de nature sexuelle fasse changer les choses.

Peut-être qu’un jour j’écrirai un roman plus lumineux, mais il y a encore trop de travail à faire, conclut-elle.