•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région Zéro 8
Région Zéro 8
Rattrapage du mardi 22 juin 2021

La région est à la recherche de responsables de garde en milieu familial

La région est à la recherche de responsables de garde en milieu familial

Publié le 22 juin 2021
Un enfant joue dans une garderie
Les parents ne sont pas au bout de leur peine pour trouver une place dans les garderies du Québec et certaines d’entre elles profitent de cette pénurie de places. PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les chambres de commerce de l'Abitibi s'unissent pour lutter contre le manque de places en garderie dans la région.

Les besoins sont grands dans la région et même si des places en installations sont promises, en attendant de livrer ces nouveaux édifices, il faut développer les services en milieux familiaux.

La directrice générale de la Chambre de commerce de Val-d'Or, Hélène Paradis, explique que le manque de places nuit à l'économie.

« C’est un réel frein à la croissance. On l’entend, le défi main-d'œuvre est grand. La compétitivité de nos entreprises, ça nuit assurément aux entreprises, ça nuit à l’attraction. On accueille présentement des avions, on accueille des délégations de personnes qui veulent venir s’établir ici. Encore faut-il être capable de leur offrir un service de garderie quand ce sont des jeunes familles. On veut aussi retenir nos jeunes professionnels », dit-elle.

Développer des places en milieu familial est une possibilité à porter de main et la formation est rapide, ajoute Hélène Paradis.

« C’est une courte formation qui se fait très bien sur Internet, qui est chapeautée et payée par les bureaux de coordination. Je pense que l'important, c’est que les gens entrent en contact avec le bureau de leur territoire ou leur chambre de commerce et assurément, on va être capable de les rediriger avec les gens qui sont spécialisés dans le domaine. On va être capable de les accompagner ces gens-là. Ce n’est vraiment pas compliqué, nos entreprises démontrent même un intérêt pour aider, collaborer avec ces milieux-là qui veulent voir le jour », indique-t-elle.

Pour écouter l’entrevue complète, cliquez sur l’audiofil.