•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région zéro 8 ICI Première.
Région zéro 8 ICI Première.
Rattrapage du lundi 3 mai 2021

Surfer sur la vague, une initiative de solidarité en temps de COVID

Surfer sur la vague, pour garder le moral en temps de pandémie

Publié le 3 mai 2021
Un groupe de personnes de toutes les origines se donnent la main.
La page Surfer sur la vague permet de s'encourager en temps de pandémie.PHOTO : iStock

Une initiative créée en Abitibi-Témiscamingue a pour objectif de mettre du positif dans la vie des gens en temps de pandémie. Le compte YouTube et la page Facebook Surfer sur la vague (Nouvelle fenêtre) qui y est associée partagent des capsules pour aider à garder le moral en ces temps difficiles.

C'est le conteur et auteur Guillaume Beaulieu qui est derrière cette initiative, qui a vu le jour au début de la deuxième vague, en décembre 2020. L'idée est venue d'une discussion avec France Riel, qui travaille pour le RAIDDAT, un organisme de défense des droits en santé mentale.

La deuxième vague, ça frappe fort, les gens trouvent ça lourd du côté psychologique et tout ça, rappelle-t-il. Mais on constatait qu'il y a quand même toutes sortes de gens qui sont créatifs, imaginatifs, et qui, dans leur vie personnelle ou professionnelle, donc des organisations, des familles, des individus, qui ont trouvé le moyen d'être originaux, souvent à peu de coûts, pour réussir à trouver le moyen de garder le moral.

Grâce à du soutien financier aux quatre coins de la région, le RAIDDAT et Guillaume Beaulieu ont pu mettre sur pied un projet ratissant tout le territoire de l'Abitibi-Témiscamingue afin de mettre en valeur ces initiatives originales sous forme de capsules vidéo d'une minute.

« Les vagues de COVID se succèdent, mais si on s'imagine être englouti sous la vague, c'est plus pesant. Si on s'imagine surfant dessus, c'est peut-être plus positif. »

—  Guillaume Beaulieu

Une soixantaine de capsules ont déjà été tournées et l'organisme espère atteindre 75 ou 80 capsules d'ici la fin du projet. Touchant différents sujets, comme la méditation ou l'ergonomie du poste de télétravail, l'objectif des capsules est que les spectateurs se reconnaissent dans un des sujets et puissent le mettre en application.

Un projet de livre est même associé au projet web. En commençant, on présumait qu'avec l'ensemble de tout ce qui serait ramassé [...] ça pouvait être utile de revenir de façon un peu plus détaillée sur ces initiatives-là et s'en souvenir dans un volume. Le côté papier permettrait de pouvoir y revenir [davantage que le côté web], indique Guillaume Beaulieu. Le livre devrait paraître bientôt.

Si on réussit collectivement à sortir de cette crise-là en étant resté relativement solide dans notre tête, plus solide et plus forte sera notre remontée au niveau social et même économique dans la région. Chapeau à tout le monde qui se commettent à leur manière pour faire garder le moral des gens autour, conclut-il.