•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région zéro 8 ICI Première.
Région zéro 8 ICI Première.
Rattrapage du lundi 26 avril 2021

Quelques nouvelles de Samian

Pour toi Flora, un rôle important dans la carrière de Samian

Publié le 26 avril 2021
Samian est sur le plateau d'On va se le dire. Il porte un chapeau en feutre.
Le rappeur SamianPHOTO : Pamplemousse média

Le rappeur, acteur, animateur et entrepreneur Samian, originaire de Pikogan, a décroché un important rôle dans la série Pour toi Flora, une première fiction écrite, réalisée et interprétée par des Autochtones au Québec. La série devrait paraître sur les ondes d'ICI Télé au printemps 2022.

C'est magnifique, dit-il d'entrée de jeu en parlant de la série. C'est Sonia Bonspille-Boileau qui a écrit et réalise, avec son mari Jason aussi qui produit. C'est fou, parce que de voir une production comme ça à la télé, une télésérie écrite, réalisée, produite et jouée par des Autochtones, c'est énorme, c'est vraiment un grand pas en avant ici au Québec.

Sans pouvoir trop en dire sur le développement de son personnage, Samian laisse entendre qu'il interprétera le descendant d'un ancien pensionnaire de pensionnat autochtone. Il a vécu les répercussions de tout ça. C'est l'histoire de personnages qui reviennent sur leur passé, donc on est dans deux trames narratives, une qui se passe dans les années 60 dans les pensionnats et une dans une modernité comme aujourd'hui, fait-il savoir.

« Il y a un super beau punch au premier épisode, donc c'est très touchy de dévoiler trop de choses en ce moment. »

—  Samian

La série est tournée dans la communauté de Kitigan Zibi, tout près de Maniwaki, un endroit plus facile d'accès pour l'équipe de tournage, mais la trame narrative se déroule dans le pensionnat de Saint-Marc, près d'Amos. L'histoire tournera donc autour de la nation anichinabée de la région, encore trop peu connue, selon Samian.

« Artistiquement parlant, il y a beaucoup d'artistes innus, il y a des artistes atikamekw qui émergent, mais chez les Algonquins, on se cherche encore », estime le rappeur, qui a récemment lancé un album entièrement en langue anichinabée.

Samian a d'ailleurs récemment lancé le vidéoclip d'Anishinabe, le premier extrait de cet album nommé Nikamo, du même nom que la maison de disques qu'il a créée. Je suis vraiment agréablement surpris. C'est étranger à tout le monde en ce moment, tous ceux qui écoutent ça disent "on sent une énergie, on sent quelque chose, mais on ne comprend absolument rien". On a vécu ça avec Kashtin il y a 30 ans. J'aime ce reflet-là, j'aime le côté où on peut comprendre les aînés comme ma grand-mère ou mon arrière-grand-mère qui, pendant la sédentarisation des nomades avec l'instauration des réserves indiennes, étaient face au français ou à l'anglais, donc étaient face à de l'inconnu total, témoigne-t-il.

Même si ses chansons ont été enregistrées dans une langue étrangère à la majorité, il estime que le pouvoir de la musique est plus fort. Ça reste de la musique, ça reste super accessible. On écoute du reggae avec des patois jamaïcains, on ne comprend pas toujours les paroles et on aime ça, donne-t-il en exemple.

Celui qui porte plusieurs chapeaux a également repris les tournages d'En marge du monde, qu'il anime sur les ondes de TV5/Unis TV. La situation mondiale actuelle nous met un peu standby, mais on a deux épisodes tournés, je m'en vais justement en studio la semaine prochaine faire de la narration. Est-ce que ce sera entièrement tourné au Canada? On ne le sait pas, mais on veut évidemment terminer la deuxième saison pour 2021, dit-il.