•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région zéro 8 ICI Première.
Région zéro 8 ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 mars 2021

Réactions au budget par la CCIRN

Budget provincial : déception chez les intervenants en violence conjugale

Publié le 26 mars 2021
Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, et le premier ministre François Legault, portant des masques, avant le dépôt du budget.
Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, et le premier ministre François Legault avant le dépôt du budget.PHOTO : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les premières réactions au budget provincial 2021 sont partagées en Abitibi-Témiscamingue. La déception est notamment palpable auprès des intervenants en violence conjugale.

Sur 255 millions de dollars consacrés aux besoins des personnes vulnérables, une partie des ressources sera consacrée aux services offerts aux femmes victimes de violence conjugale.

La coordonnatrice de la maison d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale Alternatives pour Elles, Cathy Allen, est très déçue du budget 2021.

On réagit en étant outrées par la teneur du budget 2021, qui octroie des miettes aux maisons d'aide et d'hébergement en violence conjugale. Dans les faits, ça représente à peine 10% des besoins que le regroupement des maisons a identifiés. L'actualité des dernières semaines réaffirme tellement l'urgence de renforcer le filet de sécurité, décrie-t-elle.

Places en garderie

Les places en garderie se trouvent également au rang des besoins de la région. 116 millions de dollars sont prévus pour créer de nouvelles places en garderies subventionnées.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda, David Lecours, pense qu’il faut mettre l’accent sur la formation des éducatrices.

Les places en garderie, c'est un problème criant, un problème urgent. Bon, 116 millions pour créer de nouvelles places en garderies subventionnées, c'est très bien, mais moi j'attends un plan de formation de main-d'oeuvre à ce sujet-là, parce qu'on peut bien créer de nouvelles places subventionnées, mais ça prend des gens, des éducateurs et éducatrices en garderie pour venir faire le travail, affirme-t-il.

Pour écouter l'entrevue complète avec David Lecours, cliquez sur l'audiofil.

Pour la présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Suzanne Roy, le budget répond à plusieurs demandes des régions, y compris la mobilité interrégionale.

On retrouve toutes les mesures en termes de mobilité et d'électrification du transport, du transport interrégional par autobus, il y a une injection de 20 millions supplémentaire, le soutien de 18 millions de dollars pour les aéroports régionaux et municipaux, alors c'était vraiment des secteurs, avec la pandémie, où on avait de gros problèmes, fait-elle valoir.