•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région zéro 8 ICI Première.
Région zéro 8 ICI Première.
Rattrapage du mercredi 24 février 2021

Un Témiscabitibien fera de la motoneige « Freestyle » à la série Talents bleus

Un Abitibien fera de la motoneige « freestyle » à la série Talents bleus

Publié le 24 février 2021
Un homme fait une acrobatie lors d'un saut à motoneige.
Jonathan Belzil pratique la motoneige freestyle.PHOTO : Facebook/Jon Belzil SFX

L'Abitibien Jonathan Belzil se fera remarquer pour son talent inusité à l'émission La semaine des 4 Julie ce mercredi soir dans le cadre du concours Talents bleus. Il représentera la région grâce à la motoneige freestyle.

Ce sport encore méconnu consiste à faire des sauts en motoneige en effectuant des figures. Jonathan Belzil fait partie des trois professionnels de la motoneige freestyle au Québec.

Je cherchais à faire connaître le sport, on est seulement deux ou trois au Québec et il n’y a pas beaucoup de relève. [...] On prend une rampe de métal avec un angle spécifique, on met ça à environ 60 pieds d’un atterrissage, ça peut avoir environ une quinzaine de pieds de haut, explique-t-il.

« On prend notre vitesse, qui peut aller à environ 50 km/h, on saute dans les airs, et à ce moment-là, autant que possible on fait une figure. Ça peut être de sortir les jambes, lâcher les mains, dans le fond ce sont des acrobaties en motoneige. »

—  Jonathan Belzil

Le sport est donc un peu inspiré du motocross et peut aussi être pratiqué en VTT. Moi, j’ai commencé en quatre roues à faire ça l’été, et j’ai transféré en motoneige pour en faire l’hiver. C’est pas mal semblable, c’est un guidon avec un siège, donc j’ai été à l’aise assez rapidement. Donc moi j’en fais maintenant 12 mois par année, raconte-t-il.

Le résident d’Abitibi-Ouest croit que le sport est méconnu, même dans une région où on pratique beaucoup la motoneige. Dans le coin, il n’y a pas beaucoup d’endroits où pratiquer sauf chez moi. C’est pour ça qu’en allant à Talents bleus, je cherchais à trouver de la relève, pour peut-être former des gens tandis que je peux encore, pour le futur, fait-il savoir.

Il a construit sa propre rampe sur sa terre de 1,6 kilomètre, au nord de La Sarre. Ça fait du bruit, donc mes voisins, en étant très loin, ça ne les dérange pas trop. Je pratique chez moi, ça a coûté quelques milliers, mais rendu là, ça valait la peine comme investissement, fait savoir Jonathan Belzil.

Le professionnel de la motoneige a même déjà fait le stade olympique, cette fois en VTT. C’est provincial surtout, je vais parfois en Ontario, mais ce ne sont pas des compétitions, seulement des démonstrations. L’an passé je suis allé au stade olympique, des endroits comme ça. On se déplace partout au Québec, selon la demande, dit-il.

L’équipe de Noovo et de la La semaine des 4 Julie s’est rendue chez lui pour tourner son portrait, qui sera présenté mercredi soir, mais Jonathan Belzil laisse entendre qu’une partie de sa démonstration sera en direct. Présentement, je suis à Montréal, j’ai ma motoneige avec moi, à voir ce soir. Je pense qu’elle va être sur le plateau!, laisse-t-il entendre.

Il est possible de suivre les aventures de Jonathan Belzil en le suivant sur les réseaux sociaux, sous le nom Jon Belzil SFX (Nouvelle fenêtre).