•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre de négociations sur la chasse dans la réserve faunique

Région Zéro 8
Rattrapage du mardi 17 novembre 2020

Rencontre de négociations sur la chasse dans la réserve faunique

Début de négociations sur la chasse à l'orignal dans la réserve faunique La Vérendrye

Des manifestants près d'une barrière indiquant Fermé.
Un barrage qui vise à bloquer la route à des chasseurs dans la réserve faunique La Vérendrye en septembre dernierPHOTO : Radio-Canada / Marc-André Landry
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 18 novembre 2020

Le ministre responsable des affaires autochtones, Ian Lafrenière, a rencontré hier des chefs de la nation anichinabée de la région ainsi que la grande cheffe du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, Verna Polson, au sujet de la chasse à l'orignal dans la réserve faunique La Vérendrye. Où en est la situation?

Le ministre Lafrenière craignait que les tensions qui ont eu lieu cet automne lors de la chasse à l’orignal se produisent de nouveau en 2021.

On s’est dit : "Il faut faire quelque chose maintenant, il faut envoyer un message clair, il faut calmer les tensions". C’est triste parce qu’il y avait une belle cohabitation depuis des années. C'est ce qu’on me rapporte. Dans les communautés, ça se passait bien et puis récemment ça a dérapé, déplore Ian Lafrenière.

Des pancartes bloquent l'accès à l’une des entrées du territoire de chasse de la réserve faunique La Vérendrye et demandant un moratoire sur la chasse aux orignaux.

Des pancartes bloquent l'accès à l’une des entrées du territoire de chasse de la réserve faunique La Vérendrye.

Radio-Canada / Marie-Laure Josselin

Le gouvernement du Québec s'est engagé à ne pas effectuer de tirages au sort pour l'octroi de permis de chasse dans la réserve faunique La Vérendrye avant mars 2021. Les représentants des communautés autochtones vont de leur côté cesser leurs moyens de pression le temps de la négociation.

Habituellement, le processus de tirage débute en décembre et le tirage a lieu en janvier. Ian Lafrenière salue le report de la date, qui facilite les négociations, selon lui.

J’ai beaucoup d’espoir qu’on trouve une situation où tout le monde est gagnant, a-t-il affirmé.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Le ministre souligne cependant qu’il reste beaucoup de chemin à faire avant de résoudre complètement la situation. Il insiste sur l’importance de travailler en collaboration avec les communautés autochtones.

Développer le tourisme

Ian Lafrenière souhaite aussi résoudre des enjeux plus larges qui n’ont pas été réglés depuis plusieurs années. Le développement du tourisme autochtone est un des enjeux qui lui tient à cœur.

Dans les prochaines années, les Québécois vont beaucoup plus voyager au Québec, dit-il. Par choix ou par manque de choix, on verra. Alors quelle belle opportunité de faire découvrir du tourisme autochtone! Mais l’offre est très peu connue, et c’est une belle façon de se rapprocher. Quand on connaît mieux l’autre, on se rapproche de sa réalité.

L’élaboration d’une offre touristique au Domaine, la halte routière dans la réserve faunique La Vérendrye, fait aussi partie de ses intentions.