•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le numérique représente un défi important pour l’Abitibi-Témiscamingue

Région Zéro 8
Rattrapage du mercredi 7 octobre 2020

Le numérique représente un défi important pour l’Abitibi-Témiscamingue

Le numérique représente un défi important pour l’Abitibi-Témiscamingue

Une tour de télécommunications.
Une tour de télécommunicationsPHOTO : Radio-Canada / Mélanie Picard
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 7 octobre 2020

Le défi de brancher l'Abitibi-Témiscamingue à Internet haute vitesse demeure important, selon des données rapportées (Nouvelle fenêtre) par l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue.

La plus récente enquête du CEFRIO, datant de 2019, démontre que la région a « perdu plusieurs échelons sur l'échiquier du numérique au Québec », malgré une évolution favorable entre 2016 et 2019.

Ça fait des années qu'on entend diverses instances politiques au sein des régions comme l'Abitibi-Témiscamingue qui mentionnent que si des mesures structurantes, récurrentes ou régionalisées ne sont pas mises en oeuvre, le fossé numérique qui divise les régions du Québec pourrait s'accentuer. À la lumière des plus récentes données en provenance du CEFRIO pour 2019, parmi les régions en fin de peloton ou sous la moyenne québécoise des régions qui sont branchées à Internet, c'est malheureux, mais on y voit plusieurs régions éloignées. On pense au Bas-Saint-Laurent, on peut penser à l'Abitibi-Témiscamingue, qui est à l'avant-dernier rang des 16 régions. On pense aussi à la Gaspésie et à la Côte-Nord, indique Mariella Collini, agente de recherche à l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue.

« Les derniers chiffres tendent à nous démontrer qu'il faut vraiment donner un vrai coup de barre pour essayer de remédier à cette situation-là, qui perdure depuis plusieurs années. »

—  Mariella Collini, agente de recherche à l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue

En 2019, le taux de branchement des résidents de l'Abitibi-Témiscamingue était de 88 %, ce qui est inférieur à la moyenne québécoise. Ce qui arrive aussi avec cette enquête-là, c'est qu'elle ne caractérise pas la qualité de notre connexion, donc la rapidité ou la fiabilité. Ça nous dit simplement que les gens ont une connexion. Ça aussi, c'est à prendre en considération, ajoute Mme Collini.

L'Abitibi-Témiscamingue est toutefois bien positionnée quant au commerce électronique, puisque 51 % des internautes de la région sont des cyberacheteurs, contre 48 % dans l'ensemble des régions du Québec. On se rend compte que la région, sur plusieurs années, a fait vraiment un pas de géant à cet égard-là, mais il nous reste encore beaucoup d'enjeux là aussi. Une autre enquête en parallèle nous avait démontré que les entreprises présentes pour le commerce en ligne étaient moindres en région. C'est sûr qu'avec la situation avec laquelle on vit présentement, il va y avoir des entreprises qui vont avoir mis l'épaule à la roue, qui vont avoir fait ce pas supplémentaire pour offrir leurs services ou leurs biens d'une manière différente, fait-elle remarquer.