•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Premier rôle principal pour Anna Beaupré Moulounda, une comédienne de l'Abitibi

Région Zéro 8
Rattrapage du lundi 7 septembre 2020

Premier rôle principal pour Anna Beaupré Moulounda, une comédienne de l'Abitibi

Premier rôle principal pour Anna Beaupré Moulounda, comédienne de l'Abitibi

Elle sourit et porte un long sweat rose
Anna Beaupré MouloundaPHOTO : Radio-Canada
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 7 septembre 2020

Le tournage de la nouvelle série Comment survivre à ses enfants débutera demain, le mardi 8 septembre. La comédienne rouynorandienne Anna Beaupré-Moulonda, se prépare au tournage et souligne la diversité présente dans la série. Elle qualifie d'ailleurs son expérience de « révolution ».

Comment survivre à ses enfants, écrite Jean-François Léger, met en scène des parents, un trio d’amis qui se sont rencontrés au karaoké lors de leurs études au Cégep. Anna Beaupré-Moulonda indique qu’on suit ces parents dans leur quotidien, alors qu’ils tentent de s’entraider pour élever leurs enfants.

Ils croient souvent avoir trouvé la bonne solution, mais [...] ça finit rarement comme ils avaient pensé, en fait jamais, dit-elle en riant. Je pense que si on des enfants, on va vraiment se reconnaître.

Un premier vrai rôle humain

Parents divorcés, familles nombreuses, enfants avec besoins particuliers, différentes origines ethniques, la série met de l’avant des personnages qui reflètent la réalité.

Mosaïque de portraits.

Anna Beaupré Moulounda, Mélissa Désormeaux-Poulin, Catherine Bérubé, Mickaël Gouin, Mani Soleymanlou et Marie-Ève Perron

Radio-Canada

Anna Beaupré-Moulonda affirme qu’il s’agit de son premier rôle d’humain, c’est-à-dire un rôle qui n’avait pas simplement pour but d’inclure un personnage racisé.

Il n’y avait pas nécessairement une origine ethnique liée à ça. J’étais passé l’audition comme bien d’autres c’était vraiment plus une question d’énergie, d’incarnation. Ce n’était pas nécessairement attribué à une personne racisé. Pour moi, dans ce sens-là, c’est une grande avancée, indique-t-elle.

Elle rapporte qu'en tant que femme avec des origines africaines, c’est la première fois de sa carrière que toute l’équipe de l’émission fait preuve d’ouverture et d’une volonté d’inclusion, ce qui l’a grandement surprise.

Très rarement je suis arrivée sur un plateau et j’ai eu les services d’un coiffeur. Pour la première fois, le coiffeur me contacte personnellement pour savoir comment coiffer mon type de cheveux. Ça semble vraiment anodin, mais sachez que pour moi c’est une révolution, mentionne-t-elle.

« Il était temps [...] On n’est pas encore là où il faut en arriver pour une réelle représentativité, mais on a le droit de se réjouir des victoires. »

—  , Anna Beaupré-Moulonda, comédienne originaire de l'Abitibi-Témiscamingue

Elle rapporte d’ailleurs que lors des auditions pour la personne qui jouerait sa fille, on n’accordait aucune importance à l’origine de l’enfant. La production a dit on justifiera plus tard, parce qu’aujourd’hui, tout est possible, alors je trouvais ça très innovateur.

La série de 13 épisodes de 30 minutes devrait être diffusée en 2021.