•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le GIRAT fait le point sur son projet de branchement en Abitibi-Témiscamingue

Région Zéro 8
Rattrapage du vendredi 4 septembre 2020

Le GIRAT fait le point sur son projet de branchement en Abitibi-Témiscamingue

Le GIRAT fait le point sur son projet de branchement en Abitibi-Témiscamingue

Une tour de transmission cellulaire
L'une des quatre tours réalisées en 2019 par le projet du Girat, la tour de Belleterre.PHOTO : Gracieuseté, Josée Rivard
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 4 septembre 2020

Le projet d'installation de 32 tours cellulaires de l'organisme Gestion de l'inforoute régionale de l'Abitibi-Témiscamingue (GIRAT) va bon train. Malgré quelques retards de livraison en raison de la pandémie, le GIRAT souhaite toujours terminer son projet en mars 2021.

À terme, l’organisme souhaite offrir une meilleure couverture cellulaire à 95 % de la population régionale. C’est un projet qui consiste à l’implantation de 32 nouveaux sites 4G LTE sur l’ensemble de la région. On y travaille très fort ces temps-ci, on se rend compte que la connectivité, c’est un enjeu qui est essentiel, donc on est très fier de travailler là-dessus, affirme Alexandre Binette, président du GIRAT et maire de Moffet.

Cette année, on avait mis pleins gaz pour essayer de compléter la grande majorité des projets d’ici la fin de l’année. Comme tout le monde, on a été surpris par la pandémie, qui a retardé certaines livraisons d’équipements, entre autres, mais on continue de travailler très fort, on a déjà des projets qui sont complétés, on a plusieurs chantiers en cours en ce moment cet été et d’autres qui viennent à l’automne, ajoute M. Binette.

Des projets en cours touchent notamment l’est du Témiscamingue, la communauté de Winneway, le secteur du lac Beauchastel et la réserve faunique La Vérendrye. Une fois que ces antennes-là sont installées, il faut encore les relier à la fibre optique, il faut les mettre en service, donc on n’attend pas à la fin pour les mettre toutes en service en même temps, dès que c’est possible, on le fait, explique-t-il.

La saga entre Vidéotron et Bell a-t-elle un impact sur les opérations du GIRAT? Pas directement sur notre projet Mobile-AT, répond Alexandre Binette. C’est sûr que nous, notre partenaire technique opérateur c’est Bell, donc je ne dirais pas que c’est une bataille nécessairement, je crois que c’est un nouveau fournisseur qui vient s’installer en région et il y a des règles au niveau du CRTC qui permettent à des concurrents de s’installer et d’utiliser le réseau d’un autre fournisseur de service.

Pour écouter l’entrevue complète, cliquez sur l’audiofil.