•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le film Souterrain de Sophie Dupuis sera présenté en ouverture du FNC

Région Zéro 8
Rattrapage du mardi 18 août 2020

Le film Souterrain de Sophie Dupuis sera présenté en ouverture du FNC

Le film Souterrain, de Sophie Dupuis, sera présenté en ouverture du FNC

Sophie Dupuis dans un studio de radio
La réalisatrice Sophie DupuisPHOTO : Radio-Canada
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 18 août 2020

Le nouveau film de la réalisatrice Sophie Dupuis, intitulé Souterrain, sera présenté en ouverture du Festival du nouveau cinéma de Montréal, le FNC, au début du mois d'octobre.

La réalisatrice de Val-d’Or affirme qu’il s’agit d’un retour aux sources pour elle. Je l’ai fréquenté quand j’étais étudiante, le Festival, quand je commençais à me définir en tant que cinéaste. C’est un festival qui m’a permis de voir des films que je n’aurais pas vus autrement. Ç'a été une école pour moi, affirme Sophie Dupuis en entrevue à l’émission Région 08.

Elle se dit d’autant plus choyée que son film soit en ouverture du Festival : Les ouvertures de festival, c’est toujours un grand événement. Il y a beaucoup de médias, alors c’est très bon pour le film.

Sophie Dupuis affirme que la pandémie n’a pas vraiment eu d’impact sur la sortie de ce film. Nous, on était en train de mixer le film, c’est l’une des dernières étapes, quand le fameux 13 mars est arrivé. Alors nous, ç'a pas trop changé notre vie. Le film a été peut-être prêt juste deux mois plus tard. C’est pas grand-chose.

La pression du deuxième film

Le premier film de la réalisatrice, Chien de garde, a eu tellement de succès que la pression est grande pour Sophie Dupuis. Elle admet d’ailleurs ressentir cette pression : Faire un deuxième film, c’est pire que faire un premier. Puis tout le monde le dit, c’est plus stressant, surtout quand le premier a aussi bien été. Mais à venir à date, l’aventure de Souterrain se passe super bien, affirme la réalisatrice.

Le métier de mineur

Le film a été tourné l’été dernier en bonne partie à Val-d’Or et une semaine et demie à Montréal. On y présente notamment le domaine minier et le travail de mineur. Un secteur d’activité que la réalisatrice connaît bien : Mon père a travaillé dans les mines, même ma mère était infirmière dans les mines, alors ça fait partie de ma vie. On partage notre vie avec des gens qui travaillent dans les mines alors qu’on n’a pas vraiment une idée de comment ça se passe sous terre, ajoute Sophie Dupuis, qui travaille sur le film depuis 2010.