•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Région zéro 8 ICI Première.
Région zéro 8 ICI Première.
Rattrapage du mercredi 29 avril 2020

Les étudiants étrangers de l’UQAT quittent

UQAT : les étudiants étrangers seront-ils au rendez-vous?

Publié le 29 avril 2020
L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.
L'Université du Québec en Abitibi-TémiscaminguePHOTO : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue s'inquiète du nombre d'étudiants étrangers autorisés à venir étudier au Québec, qui pourrait diminuer au cours des prochains trimestres.

Entre 10 % et 12 % des étudiants de l’UQAT proviennent de l’extérieur du pays. Ce pourcentage augmente lorsque l’on calcule uniquement les étudiants à temps plein.

La situation pandémique actuelle tracasse cependant le recteur de l’UQAT, Denis Martel.

La baisse du nombre d’étudiants étrangers, si elle survient, aura nécessairement un impact sur les finances de l’institution témiscabitibienne, admet-il.

Certains programmes, comme ceux qui concernent le domaine de la foresterie, des mines et de la création multimédia, sont fort populaires chez les étudiants étrangers.

Ça pourrait avoir des conséquences importantes sur l’UQAT et nous sommes en mode solution. Nous avons des discussions avec le gouvernement, mais aussi avec les autres universités, indique M. Martel, qui soutient que plusieurs étudiants demeurent dans la région après leurs études.

Déjà, des idées ont été mises sur la table. On aura peut-être la possibilité de leur donner une portion de leur formation à distance, le temps que les règles de séjour au Canada se clarifient, ce qui nous permettrait d’attacher certains financements aussi, ajoute-t-il.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.