•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le nouveau Guide alimentaire canadien dans l'oeil d'une nutritionniste

Région Zéro 8
Audio fil du mardi 22 janvier 2019

Le nouveau Guide alimentaire canadien dans l'oeil d'une nutritionniste

Le nouveau Guide alimentaire canadien dans l'oeil d'une nutritionniste

DSC05386
Dévoilement du nouveau guide alimentaire canadien 2019 au marché Jean-Talon. Alimentation.PHOTO : Radio-Canada / Martin Thibault
Région Zéro 8
Région zéro 8Publié le 23 janvier 2019

Le tout nouveau Guide alimentaire canadien a été dévoilé le 22 janvier et d'importants changements ont été apportés à la façon d'aborder la nourriture.

Je suis très heureuse qu'il soit enfin sorti. Le nouveau visuel est très accrocheur, beaucoup de couleurs, et la simplicité aussi, a commenté la nutritionniste Sylvie Laflamme d'entrée de jeu.

50 % de l'assiette doit maintenant être composé de fruits et légumes, 25 % de produits céréaliers de grains entiers et 25 % de produits protéinés, incluant la viande, le fromage ou les noix, par exemple.

On a également abandonné l'idée des portions pour se concentrer sur l'équilibre de l'assiette. Il faut penser que le Guide s'adresse à la population en général et ça peut s'adresser aussi aux personnes atteintes de maladies chroniques, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et l'hypertension. Parler de portions comme telles, ça peut arriver lorsqu'on parle à des gens qui ont des problèmes spécifiques. Mais quand on parle en général, on parle plus de proportions que de portions, souligne Sylvie Laflamme.

À qui sert le Guide alimentaire?

Le Guide alimentaire canadien est notamment suivi par les responsables de l'alimentation dans les hôpitaux, les garderies et les centres d'hébergement de longue durée.

Ce nouveau Guide alimentaire canadien avance sept conseils destinés aux consommateurs.

Santé Canada

Dans les Centres de la petite enfance (CPE), l'outil de référence, c'est le Gazelle et potiron, qui lui, se base sur le guide alimentaire.

Le chef d'équipe du service Saine alimentation de l'Association québécoise des CPE, Philippe Grand, assure que d'autres directives, plus élaborées, seront émises par Santé Canada au courant de l'année.

Santé Canada va développer un modèle de saine alimentation au cours des prochains mois et c'est là-dessus qu'ils vont venir préciser les quantités et le type d'aliments pour les différentes étapes de la vie, précise-t-il.