•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Caroline Dawson vante les mérites de la solidarité

Réfléchir à voix haute - Jean-Philippe Pleau.
Rattrapage du 3 oct. 2021 : L'entraide dans nos sociétés actuelles

Caroline Dawson vante les mérites de la solidarité

L'entraide, vue par l'autrice et sociologue Caroline Dawson

Portrait de l'auteure Caroline Dawson devant les rayonnages d'une bibliothèque.
Née au Chili, Caroline Dawson est arrivée au Canada comme réfugiée à l’âge de 7 ans et enseigne la sociologie au Cégep Édouard-Montpetit à Montréal.PHOTO : Catherine Aboumrad
Réfléchir à voix haute - Jean-Philippe Pleau.
Réfléchir à voix hautePublié le 4 octobre 2021

« J'ai toujours cru à l'entraide, à la solidarité, à l'empathie [...], mais de là à les voir dans une si grande ampleur dans ma vie, ça, c'est autre chose. » Ainsi s'exprime l'autrice et sociologue Caroline Dawson au sujet de la marche de soutien organisée il y a quelques semaines à son intention et qui a réuni des centaines de personnes à Montréal. Celle qui lutte contre un cancer des os explique sa vision de l'entraide au micro de Jean-Philippe Pleau.

Caroline Dawson insiste sur le fait que les êtres humains seront toujours animés par une soif de solidarité, qu’il s’agisse d’entraide individuelle ou collective. Selon la sociologue, l’État a d’ailleurs un rôle important à jouer à cet égard.

Celle qui est arrivée au Québec en tant que réfugiée chilienne dans les années 1980 se remémore également au micro de Jean-Philippe Pleau la solidarité dont elle a été témoin lors de son intégration.