•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

RÉCIT - L'histoire des jardins en Nouvelle-France

Récit, ICI Première.
Audio fil du dimanche 5 août 2018

RÉCIT - L'histoire des jardins en Nouvelle-France

Les jardins : « Signe d’un monde civilisé »

Conrad Kirouac (frère Marie-Victorin) en 1928 à la grande île à la vache marine, dans le golfe du Saint-Laurent, tenant un chardon de Mingan (cirsium minganense), une espèce de chardon qu'il avait identifiée en 1924.
Conrad Kirouac (frère Marie-Victorin) en 1928 à la grande île à la vache marine, dans le golfe du Saint-Laurent, tenant un chardon de Mingan (cirsium minganense), une espèce de chardon qu'il avait identifiée en 1924. PHOTO : Espace pour la vie / Jardin Botanique
Récit, ICI Première.
RécitPublié le 6 août 2018

« Il y avait un jardin qu'on appelait la Terre », chantait gaiement Georges Moustaki, une chanson qui sied bien à la chronique « 100 % verte » de Serge Bouchard. Depuis la Bible jusqu'aux jardins botaniques du frère Marie-Victorin, il nous parle du rapport qu'entretient l'humanité – et plus particulièrement à l'époque de la Nouvelle-France – avec les plantes, les fleurs et les jardins.

« Dans la Bible, on situe l’humanité qui commence dans un jardin. Le bon Dieu était le jardinier. »

—  Serge Bouchard

Il y avait un jardin, de Georges Moustaki

Un ouvrage et un roman à lire absolument, selon Serge Bouchard