•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Conclusions de la nécropsie réalisée sur l’ours polaire abattu en Gaspésie

Alex Boissonneault porte une chemise grise et sourit.
Rattrapage du mercredi 4 mai 2022

Conclusions de la nécropsie réalisée sur l’ours polaire abattu en Gaspésie

Conclusions de la nécropsie réalisée sur l’ours polaire abattu en Gaspésie

Un ours blanc sur une route enneigée le jour et au fond les lumières d'une voiture.
La visite d'un ours polaire sur la péninsule gaspésienne est exceptionnelle (archives).PHOTO : La Presse canadienne / Jonathan Hayward
Alex Boissonneault porte une chemise grise et sourit.
Première heurePublié le 4 mai 2022

La nécropsie réalisée sur la dépouille de l'ours polaire abattu à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, en Haute-Gaspésie, a permis de déterminer qu'il s'agissait d'un mâle de cinq ou six ans en bonne santé. Que retenir de sa présence en Gaspésie, qualifiée d'exceptionnelle par les experts? Nous avons posé la question à Stéphane Lair, professeur à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal.