•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Première heure, ICI première.
Première heure, ICI première.
Rattrapage du samedi 25 avril 2020

Est-ce qu’on va organiser des « covid partys »?

Est-ce qu’on va organiser des «covid partys»?

Publié le 25 avril 2020
Une petite fille tient un ballon rose dans ses mains et est entourée des ballons gonflables de toutes les couleurs.
Les fêtes d'enfantsPHOTO : iStock

La Santé publique estime que moins de 10 % des Québécois sont immunisés à la COVID-19, alors qu'il faudrait qu'entre 60 % et 80 % le soient pour obtenir une immunité de masse. Certaines personnes se posent donc la question à savoir s'ils ne seraient pas mieux d'attraper la COVID-19 volontairement pour pouvoir passer à autre chose.

On parle même de « COVID party », comme il y a les partys de picote pour la varicelle. La journaliste scientifique Valérie Borde s'est penchée sur cette question (Nouvelle fenêtre).