•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Protéger les Canadiens et les animaux contre les agents pathogènes à haut risque

Pour faire un monde, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 17 novembre 2022

Protéger les Canadiens et les animaux contre les agents pathogènes à haut risque

Le centre VIDO de l'U de Sask reçoit 8,1 millions de dollars

Le VIDO-InterVac vu de l'extérieur.
Le VIDO-InterVac abrite l'une des seules installations de recherche au Canada avec un laboratoire de confinement de niveau 3.PHOTO : Radio-Canada / Matthew Garand
Pour faire un monde, ICI Première.
Pour faire un mondePublié le 18 novembre 2022

Le Centre international de recherche sur les vaccins et les maladies infectieuses (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan reçoit un investissement important de la Fondation canadienne pour l'innovation.

Le but de cette installation est de protéger les Canadiens et nos animaux contre les agents pathogènes à haut risque. Le niveau quatre permet de faire de la recherche sur les pathogènes qui n’ont pas de vaccin ou de traitement.

« Être le premier centre de niveau quatre indépendant, permet de former de nouveaux scientifiques et de faciliter l’emploie d’étudiants de l’Université de la Saskatchewan. »

— Une citation de  Trina Racine, Directrice associée au développement de vaccins

Le financement servira à la mise à niveau des bâtiments, à créer de nouveaux protocoles, à la formation des scientifiques et à l’achat d’équipement de sécurité.