•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une loi pour rapatrier les biens et les restes humains autochtones

Pour faire un monde, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 30 septembre 2022

Une loi pour rapatrier les biens et les restes humains autochtones

Retourner les biens autochtones dans leur communauté

Des personnes avec des habits colorés dansent.
Des danseurs des premières nations (archives)PHOTO : Getty Images / Photoservice
Pour faire un monde, ICI Première.
Pour faire un mondePublié le 30 septembre 2022

Une loi fédérale permettra de faire du rapatriement des biens patrimoniales autochtones une priorité, selon le dernier rapport de l'Association des musées canadiens (AMC).

L' Association des musées canadiensa publié un rapport nommé Porté à l'action : Appliquer la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones dans les musées canadiens. Ce rapport est le résultat d'un appel lancé par la Commission Vérité et Réconciliation, et conclut qu'il faudrait qu'une loi soit adoptée pour faciliter le retour de ces biens vers les communautés autochtones.

L'enjeu est que les biens culturels et les restes humains autochtones puissent retourner dans leurs communautés, a appuyé une membre du Comité de réconciliation de l’ Association des musées canadiens, Marie-Paule Robitaille.

Elle a ajouté qu'il s'agit de démarches complexes, puisqu'il faudra changer des lois provinciales, intervenir sur les lois de gestions des musées, ainsi que sur les lois entourant le patrimoine autochtone.
En 1992, on avait déjà fait des recommandations dans le même genre, mais c’était resté au niveau des bonnes intentions, voilà pourquoi il y a une demande d’avoir une loi allant dans ce sens, a ensuite déclaré Marie-Paule Robitaille.