•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La diverstié des voix au festival Word On The Street de Saskatoon

Pour faire un monde, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 15 septembre 2021

La diverstié des voix au festival Word On The Street de Saskatoon

Le français fait sa place au festival Word On The Street de Saskatoon

Une illustration du mot «Book» qui sert d'affiche pour le festival Word On The Street.
Le festival de littérature Word On The Street de Saskatoon fait une place au français.PHOTO : Cai Sepulis
Pour faire un monde, ICI Première.
Pour faire un mondePublié le 17 septembre 2021

Le festival de littérature Word On The Street, à Saskatoon, fera une place à la langue française lors de son édition 2021. L'arrivée de l'auteure fransaskoise Madeleine Blais-Dahlem sur le conseil d'administration du festival n'y est pas étrangère.

Le festival, dont la pandémie a forcé l'annulation de l'édition 2020, avait été critiqué en 2019 pour son manque d’auteurs francophones.

Les organisateurs comptent donc réparer les ponts avec la communauté littéraire fransaskoise en préparant un événement bilingue.

« Quand on vit en situation minoritaire, il faut s'accrocher à notre identité. »

—  -Madeleine Blais-Dahlem, auteure et membre du conseil d’administration du festival Word On The Street

Madeleine Blais-Dahlem organise cette année une conversation entre les dramaturges Martine Noel-Maw et Kelley Jo Burke. Les deux présenteront des œuvres qui explorent l’identité et le rôle de la mémoire, explique-t-elle.

Ce n'est pas la première fois que la langue de Molière se fera entendre au festival Word On The Street, mais c'est la première fois qu’un événement francophone est inclus dans la programmation officielle du festival.

Madeleine Blais-Dahlem souligne que le festival compte représenter ce que la Saskatchewan devient , notamment en s’ouvrant aux différentes langues qui tapissent la province.

Elle donne en exemple la participation de Michael Afenfia, un auteur originaire du Nigeria, et de Randy Morin, un défenseur de la langue crie. Tous deux liront des oeuvres dans leurs langues maternelles.

Un événement virtuel

En raison de la pandémie, l'événement se tiendra de manière virtuelle grâce à une captation en direct de la salle The Refinery, à Saskatoon. Toutefois, Madeleine Blais-Dahlem assure que les membres du public pourront intéragir avec les auteurs.

Le festival se tiendra du 17 au 19 septembre prochain.